Je suis réveillé! [PV]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Lun 4 Mai - 23:19

Nuit du Samedi 25 Avril 2009


Ocelot bredouillait des paroles sur l'épaule de la jeune femme. Il fredonnait, un air joyeux mais plutôt lent, ou alors c'était lui qui était au ralenti, peut-être à cause du sang qu'elle lui avait prit, ou pas. En tout cas, il se tenait là, contre le mur, près de la porte d'entrée où un gorille avait jeté ce pauvre homme. Lorsqu'il ouvrit doucement les yeux, prit d'un élan d'énergie, il fut d'abord surprit, puis dégouté et enfin fasciné de voir sa sauveuse en train de faire... Un gros suçon au vieux qui maintenant gisait mort.

Lorsqu'elle le reprit sur son dos, il ne dit rien, se contentant d'être silencieux et de sentir son doux parfum. Malgré tout, il l'aimait bien, mais une grosse part de doute s'était installée, qui était elle ? Pourquoi elle l'aidait ou pire, pourquoi elle avait léché son sang. Il ne savait pas encore qu'elle l'avait mordu, même si une douleur intense du au manque de sang dans les alentours de sa blessure se fit sentir dans les premières minutes, il l'oublia bien vite, se concentrant sur cette femme.

Premier point, elle était forte, très même, car avec son allure de petit anorexique, se cachait une bête de course, assez musclé, pas trop non plus mais suffisamment pour être lourd. Ensuite, elle était bizarre, plus que lui, ses propos étaient sérieux mais à la fois décalés, comme si elle ne vivait pas avec la réalité, comme déconnecté, sur son nuage.

Il ne continua pas son analyse, car bien vite ils arrivèrent chez lui. Ne sachant pas quoi dire, il se contenta de l'embrasser dans le cou, comme pour l'imiter. Il lui dit d'une voix amusée.


« Je suis réveillé! A moi de te lécher... »

Il rigola tout seul, elle le lâcha, lui laissant le loisir d'ouvrir son logis. La porte ouverte, il l'invita à entrer et il referma celui-ci, à clef. L'intérieure était plutôt simple, mais assez grand. Un lit très vaste, au moins trois places se situaient au fond de la pièce. Le coin cuisine était séparé du reste par une étagère où se trouvait tout les DVD du jeune homme, ses livres et ses jeux. La cuisine, l'étagère, le lit. Voilà pour le côté gauche, sur le côté droit, une armoire, et un bureau qui faisait l'angle et comblait tout le reste de l'espace vide, trois écrans relis à un PC, toujours allumé.
Pour entrer dans la pièce, un simple couloir, à gauche les toilettes et à droit la salle de bain. Il fit une rapide visite en ouvrant les pièces et afficha un petit sourire.


« Bon, c'est pas que je vous aime pas, au contraire, mais je m'absente deux minutes. »

Il entra dans la salle de bain, laissant la porte ouverte, de toute façon il s'en fichait. Enlevant la veste noir, il la jeta sur un panier de linge, suivit du tee-shirt en sang et enfin de son pantalon. Ses accessoires se trouvèrent rapidement dans une boite, et il se regarda dans la vitre, en boxer, blessé mais plutôt en forme.

« Bon... On va soigner ça... »

Quand le sang fut nettoyer, il remarqua que ce n'était qu'un trou du même diamètre que son clou, un peu élargit à cause de ses mouvements de tête. Il mit donc un bandage, fixant celui-ci par du sparadrap.

« J'ai meilleur allure. »

Il prit son peignoir noir, s'enroulant dedans, il revint dans la salle où la jeune femme se trouvait. Avec un petit sourire, il alluma la télé sur une chaine de dessin animé et se mit sur le siège de son bureau.

« Merci de m'avoir ramené, demain j'irai chercher ma moto. »


Sortant une bière de son frigo situé à côté du PC, il but une longue gorgée, suivit d'un cachet. Il allait mieux le bougre, et il le faisait savoir par des coup d'œil intéressé et des sourires charmeurs.

« Vous avez mangé nan ? »

La question tomba net, et il la fixa plus sérieusement.

« C'est pas que je me sens mal, mais j'aimerai pas être le prochain sur la liste. J'veux pas savoir qui vous êtes, peut-être une fille d'un culte genre Satan, Lucifer ou je ne sais quoi, peu importe, ce qui n'importe c'est votre physique qui est fort intéressant, le reste j'aimerai le découvrir, comme votre phobie des murs, vous semblez mal à l'aise dans le couloir, c'est plutôt grand ici, du moins vaste. »

Il la regarda avant d'allumer un par un ses écrans.

« Si vous voulez je peux vous consoler en dormant dans vos bras. »

Sa souris cliqua sur mozilla et il ouvrit une nouvelle page, mettant un fond sonore de musique sur youtube.

« Pour ma part je ne suis pas fatigué, le cachet va faire effet, ça va aller. »
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Mer 6 Mai - 20:30

Bien repue, Ness se sentait d'humeur plus légère. Plus tôt Ocelot avait fredonné une chanson aux paroles décalées, si Ness s'était laissée aller elle aurait pu également fredonner...mais les paroles auraient probablement choqué et effrayé le jeune homme.
Et on ne veut pas l'effrayer...du moins pas encore. Oh ça non !

La Malkavien fut étonnée de sentir que son chargement était encore conscient. Elle grimaça quand il l'embrassa dans le cou.
Nan mais c'était quoi ça ? Brr, si au moins il l'avait mordu, mais là c'était un geste dépourvu de la moindre méchanceté...presque doux.


* Quelle horreur ! *


La douceur, l'ennemi public numéro...hum bonne question tiens, y'en avait tellement d'ennemi public - à commencer par les murs et le feu - qu'il était difficile de se rappeler de l'ordre.
Bref, la douceur était l'un de ses nombreux ennemis publics.
Elle se frotta donc frénétiquement la nuque alors que Ocelot déverrouillait la porte de son chez lui. Elle se frotta comme si elle risquait d'être infectée par une quelconque bactérie.

L'Osselet se rendit illico presto dans la salle de bain, sans fermer la porte. Ness transposa aussitôt son attention sur la pièce.
Petite, bien trop petite. Comment pouvait-on vivre dans un tel endroit ? Les murs n'étaient même pas grillagés ! Il n'avait pas peur d'être attaqué durant son sommeil ?
Ness frissonna rien que d'y penser. Elle déglutit en considérant le bout du court couloir. Elle se rendit rapidement dans la pièce, d'une traite, sans se retourner sur les quelques pauvres mètres qu'elle devait couvrir.
Elle se sentit un peu mieux, même si l'endroit restait bien trop exigü à son goût. Elle ne trouva rien de particulièrement folichon, c'était une piaule normale.
Quand Ocelot revint, il s'était changé et...avait nettoyé le sang.


" Je te préférais couvert de sang l'Osselet..."


Ah oups, c'était sorti tout seul.
Zut alors.
Faut faire gaffe Ness, c'est pas un Vampire là, c'est une simple tête de bétail qui va te prendre pour une timbrée.
Bon, d'accord, les Vampires te prennent aussi pour une folle, mais tu as l'excuses du clan. Là, lui il n'y connaît que dalle. Tu marches sur du verre...


* Et c'est drôlement agréable. *


Un sourire mauvais s'étira sur ses lèvres, l'espace d'une seconde, quand elle songea à cette délicieuse douleur.
Elle se reprit, affichant un air intéressé devant les paroles de son interlocuteur.
Il disait quoi ? Culte de Satan ?
Ah ben voilà, on a beau porter un tee-shirt blanc - d'ailleurs ça serait bien qu'il soit un peu plus rouge là - on nous prend toujours pour une gothique fan de Belzébuth et ses potes.
Faudrait qu'il voit un Tremere tiens.

Ness aurait pu éclater de rire, si seulement elle ne s'était pas retrouvée dans une telle situation au moins une dizaine de fois. Elle se contenta de retenir les passages intéressants. Les sous-entendus...bon en fait l'Osselet ne faisait carrément aucun sous-entendus, il la draguait ouvertement. Pas froid aux yeux, à croire qu'il n'y tenait pas trop à ses globes oculaires.

Mais au fait, ne venait-il pas de faire allusion au fait qu'elle avait croqué un humain ?
Hum pas sûr...Ce passage était plus subtil que ses tentatives de séduction.
Bizarre, bizarre.
En parlant de bizarre, il ne disait plus rien d'étrange.
Où était passé son discours délirant ?
Maintenant il était redevenu tout aussi humain qu'un humain parfaitement humain.


" Qui a besoin d'être consolé ? Désolée l'Osselet, je suis une espèce nocturne, le seul qui va dormir ici c'est toi. D'ailleurs j'avais cru que tu dormirais déjà, tu m'avais paru bien faible tout à l'heure. Mais tu étais plus marrant. "


D'un côté s'il était réveillé il serait plus vigoureux pour supporter la torture...d'un autre côté il avait repris ses esprits et parlait correctement.
L'intérêt du Fléau s'amenuisait.


" Et puis sans vouloir te vexer, ta piaule elle est petite. On doit pas avoir la même notion du mot vaste. Et puis d'abord, t'as pas peur qu'on te la vole ta précieuse bécane qui aime un peu trop les poteaux ? "
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Jeu 7 Mai - 18:57

Ocelot pencha la tête sur le côté, elle était vraiment bizarre. Des tas de questions bougeaient sans cesse dans sa tête, comme une grosse autoroute mais avec aucun sens définit. Il la fixa, une longue seconde, se mordant la lèvre pour ne pas lui poser de nouvelles questions.
Il afficha un petit sourire amusé, c'est vrai que sa petite période de délire était moins présente, peut-être à cause de la douleur qui avait disparu, ou tout autre phénomènes qui le faisait délirer.
Il se contenta de soupirer, avant de répondre d'une voix désolé.


« C'est vrai que pour le coup, je suis beaucoup moins drôle qu'une femme qui aime voir les gens en sang, qui déteste les murs, ou me surnomme l'Osselet ou encore qui croit que je suis un petit gamin... Dans un sens c'est vrai... C'est de ma faute si j'aime bien rigoler et profiter de ma vie ? »


Il la fixait, un sourire à demi amusé, il ajusta son peignoir, se mettant dedans de façon à ressembler à un sushi. Ses yeux se baladaient sur la jeune femme, puis sur son lit et sa table de nuit, quelques affaires personnels, Ipod, portable, de quoi se protéger. Mais la plus amusant était sa petite étagère remplit de bracelet noir, avec des longs piques.

« Je n'ai pas sommeil... J'ai besoin de beaucoup plus de douleur pour me mettre K.O. Ou alros de fatigue physique... Les deux peut-être. »

Il rigola, jouant avec sa chaise de bureau. Il ne savait plsu trop quoi dire, après tout, elle avait raison, sa moto lui manquait, il aurait aimé la retrouver histoire de savoir si elle allait bien ou alors la ramener ici, mais c'était trop tard à coup sûr elle était partie avec un autre, tant pis pensa-t-il, le boss m'en repayera une.

« Tant pis pour la moto... J'ai quelque chose de plus précieux. »

Il se leva lentement, prenant un air excité, il se dirigea vers son armoire. Une longue boite noire fut posé sur le lit, et il caressa la plaque de métal sur le haut de la boite, après une petite minute de silence, il fixa une nouvelle fois Nesseria.

« Tu risque de prendre peur, p'tite. »

Avec un air supérieur, il ouvrit le coffret, sortant un long étui d'un noir de jais parfait. Aucunes rayures, écorches, rien. Sa main se referma sur le pommeau de cette arme et il la fixa la fine lame qui sortait de quelques millimètres.


« C'est le sabre le plus fin que je connaisse, un Sabre Dao Shu... »


Il tira la fine lame en fermant les yeux, le petit bruit du métal éveilla ses sens et il fit tournoyer l'arme derrière son dos avant de prendre l'arme de sa main gauche. Jouant quelques instants avec, dans la piaule qui bizarrement avait prit une certaine grandeur, il la remit dans le fourreau.


« Je l'ai payé assez cher, mais j'en suis fier... »


Il fixa la lame avec une excitation naissante, et cette émotion qui lui manquait pour jouer son rôle de bouffon commençait à revenir.

« Alors p'tite, impressionnée ?! J'ai entendu dire que certains Chinois l'utilisent pour faire de la torture, c'est une sorte de scarification très fine sur la peau, celui qui rate et enfonce de trop la lame, et à son tour torturer par les autres... C'est fascinant non ? »

Il sourit, regardant Nesse avec un petit sourire amusé.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Jeu 7 Mai - 21:12

Il devrait se reconvertir en psychologue, quelle magnifique analyse il venait de faire !
Tout à fait elle, cette description.
Stop.
Retour arrière.
Il a dit quoi ?
Répétons mot à mot sa phrase : douleur, besoin, plus.
Donc, besoin plus douleur.


* Mais à tes ordres mon p'tit Osselet *


Ness était prête à faire un commentaire, mais l'humain était sur-excité comme un Giovanni manipulant du cadavre. Il eut alors la merveilleuse idée d'exiber un Katana, tout fier de son précieux objet, le manipulant avec une joie manifeste.

Ness en reste bouche bée.
Par le sang de Malkav, se rendait-il compte de ce qu'il faisait ?
Les yeux gris du Fléau suivirent avec avidité les mouvements fluides de l'arme. Elle était d'un tranchant si parfait...sa lame était éclatante de beauté, même si elle le serait davantage couverte de sang. Elle imaginait déjà la lame plonger délicatement dans le corps de l'humain, comme un couteau dans du beurre tendre.
Miam.

Donc, Ness bavait presque en regardant le Katana, son esprit tordu imaginant déjà toutes les jolies choses qu'elle pourrait faire avec.
Fiou fiou.
On avait bien fait de rester dis donc !


" Oooh oui, fascinant, c'est tout à fait le mot qui convient. J'en suis toute retournée..."


Ce sera encore plus fascinant quand on lui aura trancher un ou deux doigts avec.
Pourquoi les Chinois auraient-ils le monopole de la torture d'abord ?
L'Osselet semblait être d'humeur à jouer. Accepterait-il d'être la souris chassée, ça c'était une autre histoire.
On lui rend un sourire, amusé aussi, mais qui dissimule un amusement malsain invisible pour le moment. Ness s'approcha d'Ocelot, contenant son envie de passer à la vitesse supérieure. Un petit effort, l'approche était tout aussi intéressante que le passage à l'acte.


" Intéressante pratique...tu as des origines asiatiques non ? Ca ne te tenterait pas de vérifier cette légende ? "

Elle lui avait dit cela d'une voix presque séductrice, laissant ses doigts courir sur le fourreau de l'arme blanche, son regard planté dans celui de son interlocuteur.
Acceptera ? Acceptera pas ?
Bah, finalement on pouvait toujours se passer de son avis.
Mais il faut rester poli et poser la question avant.
S'il n'est pas d'accord, un petit coup de pouce le fera bien changer d'avis...
Toutefois on va lui laisser encore son libre arbitre, pour quelques temps en tout cas.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Ven 8 Mai - 15:23

Ocelot fixait la lame qu'il tenait entre ses doigts. Le fait que la jeune femme se soit rapprocher n'avait pas alerter l'Asiatique mais quand elle fit courir ses doigts sur l'arme et qu'elle lui proposa un acte... qui ressemblait à de la torturer, il serra son arme, comme pour se défendre. La prise plus ferme, la lame remonta, coupant la surface du doigt de la jeune femme.

« Pardon! »

Comme un enfant qui venait de faire une grosse bêtise, il fit tourner l'arme dans sa direction pour la remettre au fourreau. D'un air un peu apeuré, il fixa la jeune femme, elle lui faisait peur, de plus en plus, mais le long silence qui suivit réconforta Ocelot et il la fixa une seconde de plus avant de lui tourner le dos.

« Écoutez... Vous avez de drôles de tendances. »

Il avança vers l'armoire, posant l'arme à quelques mètres de la jeune femme. Un air grave sur le visage, il l'interrogea du regard avant de soupirer et de demander d'une voix plutôt faible.

« Qu'est ce que vous êtes ? Un monstre ? Je préfère que vous partiez si c'est pour me proposer des pratiques douteuses, déjà que le corps dans la rue tout à l'heure, sans compter votre attitude, je n'aime pas ça. »

Il était dos à l'armoire, serrant le pommeau de son arme entre ses mains, situé dans son dos. Son cœur battait plus vite, et il avait du mal à rester neutre, son expression manquait la peur et il tremblait au niveau de la mâchoire. Il préféra enchainer, parlant pour éviter de claquer des dents.


« Vous m'avez barré la route tout à l'heure, ma moto est à moitié détruite et maintenant vous voulez pratiquer avec moi de la scarification ? Vous êtes complètement timbrée! »
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Ven 8 Mai - 21:03

Un sourire malsain s'étira sur le visage de Ness quand Ocelot entailla son doigt accidentellement.
Mouais, accidentellement, à d'autres !
C'était couru d'avance cette histoire.
Oooh et il s'excuse en plus. Le brave petit.

Ca serait bête de gâcher ce sang, malheureusement il n'en coule pas suffisamment pour faire quelque chose de bien. Il aurait pu y aller plus fort quand même !
Ness lécha son doigt avant de l'essuyer sur son tee-shirt. Une seule trace ce n'était pas encore suffisant, mais la nuit ne faisait que commencer...

Ah mais voilà que le poisson se débat et essaye de sortir du filet !
Il a tenu quelques temps mais il se rend compte maintenant. Tss il n'aurait jamais dû prendre ce cachet.
C'est pas drôle là...quoique, il en tremblerait presque. Héhé, l'Osselet terrifié.


" Un monstre ? Ce n'est pas des façons de parler à une dame et à sa sauveuse qui plus est...Et de quoi parles-tu ? Quel corps ? Tu as dû halluciner, je te rappelle que tu as eu un violent choc, c'est pas bon pour ton cerveau ça. "

Elle l'avait suivi du regard, même si son attention était surtout portée sur le katana empli de promesses. Elle se rapprocha encore d'un pas, se délectant de sentir la peur transpirer de cet être tombé du ciel...enfin de moto pour être juste.
Peu importe. Tombé tout court.


" Timbrée ? Moi ? Hihihi ! Tu ne sais pas à quel point mon p'tit Osselet ! "


N'éclate pas de rire, ne lui fait pas écouter ton rire de folle sinon il va s'enfuir.
Ness parvint à se contrôler un peu, ne laissant échapper que quelques "hihihi".
Il est drôle cet humain, vraiment. Heureusement qu'elle a eu un casse-dalle sur la route, cela aurait dommage de le bouffer tout cru celui-là.
Faut se le garder bien au chaud.


" J'suis un peu déçue, tu vois. Allons allons, Osse..Ocelot. N'est-ce pas toi qui disait tout à l'heure que mon physique t'intéressait, que tu voulais dormir dans mes bras et que tu avais besoin de plus de...comment as-tu dis, de plus de douleur et de fatigue physique. Prend cela comme une façon de...découvrir nos corps respectifs. "


Ness afficha une moue qui se voulait séductrice, mais il fallait avouer qu'elle n'était pas une spécialiste en la matière. Elle laissa ses doigts courir sur le bras de l'humain, comme si elle pianotait. C'était le bon moment pour mettre un peu de piment.

[lancer de dés : Aliénation nv1 - Passion => Réussite]

Bingo ! Que la fête continue huhu !
Ayant réussie à se concentrer suffisamment, la Malkavien parvint à décupler les émotions de l'humain. Elle ne lui insufflait pas de la peur, elle avait essayé de cibler les sentiments que Ocelot pouvaient avoir à son égard...au point de l'avoir à sa merci s'il n'était pas capable de résister.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Ven 8 Mai - 21:51

Le jeune homme serrait d'avantage l'arme, tandis qu'elle approchait, lui parlant d'une voix tranquille. Il ne cessait de la fixer, bredouillant des mots entre ses lèvres.
Il était vrai que le choc l'avait sûrement salement amoché, au point d'avoir des visions ? Il baissait les yeux, cherchant dans sa mémoire un fait qui lui aurait rappelé cet instant, peut-être qu'elle l'aidait, il n'avait vu que le dos de Nesseria.
Et c'est vrai qu'elle l'avait sauvé, enfin non, elle n'avait rien fait, c'est lui qui l'avait sauvé.


« Vous êtes peut-être pas un monstre. Mais vous ne m'avez en rien sauver! »

Il la fixa une nouvelle fois, les petits hi hi de la jeune femme lui faisait peur, et il en tremblait de plus en plus. Le Katana fut lâché, tombant contre l'armoire. Il serra les poings, pour éviter de trembler d'avantage et ses yeux suivaient le corps de la jeune femme.

« Arrêtez! Vous n'êtes pas votre état normal... Quoi que... »

Il se mordit la langue, pour ne plus parler, il ne devait plus rien dire, car elle tournerait tout contre lui. Mais il peut s'empêcher d'émettre un peu gémissement de plainte quand elle lui proposa une si alléchante perche.

« Découvrir nos corps... Ton corps... »


Les doigts qui courraient le long de son bras lui faisait perdre tout notion du temps, il était resté une longue minute sûrement, sans s'en rendre compte, à la fixer, cherchant les mots. Il eut une drôle de sensation, il se sentit comme envouté par la jeune femme.

Sa pensée le quittait, et il ne pouvait pas résister. Sa main captura celle de la jeune femme et il la fixa, avança d'un pas vers elle.


[lancer de dés : Résistance => Réussite Faible ]

Il secoua la tête, comme prit d'une évidence. Ses pas reculèrent contre l'armoire et il glissa le long de celle-ci vers le couloir de l'entrée. Elle avait peur des murs non ? Elle oserait finir le chercher sachant qu'il résisterait et que la porte était fermé ?
Ainsi éloigné, il déglutit avec difficulté, un monstre était dans son appartement à deux pas d'une arme blanche aussi aiguisé d'un rasoir.

« Oui je veux dormir dans vos bras, mais avec les miens aussi! Et puis la douleur, c'est vite dit, moi je parlais d'une douleur involontaire, d'un choc qui me sonnerait, pas une douleur volontaire! J'suis pas timbré comme vous! »

Il crachait presque ses paroles avant de se taire, il hésitait, ça se voyait.

« Même si votre proposition est alléchante, je ne peux pas... Mais j'veux pas te décevoir... »


Sa voix se tut, tandis qu'il se caressait le bras où quelques instants avant, elle l'avait touché.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Sam 9 Mai - 0:34

Huhuhu petit humain terrorisé.
Viens jouer avec le sang de Malkav...
Oups le voilà qui lâche le katana, hé ben on lui en fait de l'effet à l'Osselet, hihi.

Ness avait suspendu ses sens, braquant son regard dans celui de l'humain, voyant les ravages de son sort.
Allez, viens, viens l'Osselet. C'est bien, approche, ne lâche pas ce regard ni la main et...
Rah non ! Reviens ! Non pas les murs ! Sale petit garnement si t'es pas sage le croque-mitaine va venir te bouffer tout cru...

Le visage de Ness perdit son sourire au profit d'une moue boudeuse. Bon d'accord, ça n'allait pas être aussi facile que ça.
Bien, bien, bien.
Ness ramasse le katana tombé et abandonné. Un si belle arme...
Elle la dégaina et fendit l'air avec. Elle n'était pas très habituée à manier ce type de lame, la sensation était assez...grisante. Elle esquissa quelques pas, se prenant pour un assassin asiatique le temps de quelques minutes.
Banzaï !

Hum, bon revenons à nos moutons rachitiques.
Ness s'arrêta et sautilla jusqu'à la limite entre le couloir et le salon.
Pas bête l'Osselet, il avait rapidement compris que les murs ne l'aimaient pas, elle.
Lui par contre, semblait avoir fait ami-ami avec eux, il n'avait pas peur de leur tourner le dos. Brr
C'est qu'il pouvait presque mordre ! Il s'énervait ! La rage du désespoir. Que c'était beau.


* Huuuum il hésite, il résiste mais pas pour longtemps, foi de Fléau ! *


Ness se tient juste sur la ligne invisible, elle jette des coups d'oeil vers les murs encadrant fermement le couloir. Plus elle les observait, plus elle se disait que si elle avançait encore ils allaient l'engloutir.
Pas Ocelot, oh non, le fourbe était de mèche avec eux. Peut-être même les contrôlait-il.
Osselet, maître des murs.
Dangereux, très dangereux.


" Oh allez ! Pas la peine de baliser comme ça l'ami ! Je n'allais pas te couper les bras non plus...Tout de suite comment tu me prends au mot ! La scarification, ça n'a rien à voir avec l'amputation, crois-moi j'ai pratiqué les deux ! "

Zut, ce n'était peut-être pas judicieux de dire ça. Il allait flipper encore plus.
Vite, se rattraper où le maître des murs va perdre le contrôle de ses sujets.


" Tiens, regarde, je te parle juste de faire quelques jolis dessins sur ta peau...comme ça ! "

Elle souleva le haut de son tee-shirt, pour lui montrer sa dernière "œuvre d'art", qui pour fois représentait quelque chose de censé...
Spoiler:


" T'as vu, une fougère innocente, ça te tente pas ? C'est gentil une fougère, pas comme les murs...Si tu ne veux pas me décevoir mon ptit Osselet, faut que tu aies l'âme plus aventurière..."

Hop, l'hameçon est lancé, à présent vérifions l'appât...


[lancer de dés : Aliénation nv1 - Passion => Réussite]


Bon, restait plus qu'à espérer qu'il allait céder, cette fois.
Allez, sois un gentil garçon. Eloignes-toi du mur et viens voir tatie Nessie !
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Sam 9 Mai - 1:05

Ocelot fermait les portes de la salle de bain et des toilettes, minimisant l'espace au maximum. Il vérifia que la porte d'entrée était fermée, si elle voulait venir, elle devrait affronter sa peur des murs. Il se tenait un peu plus tranquille, il tremblait moins et se sentait rassurer d'un coup, d'être près de la porte d'entrée, au pire, il pourrait fuir et le temps qu'elle se décide à passer le couloir, il serai déjà au cyber ou sur sa moto.
Mais pour le moment, elle semblait plus apte à la parole. Son air fofolle était perdue, ou presque, mais ses paroles toujours aussi déjantées.


« Vous pratiquez la mutilation sur qui hein ? Vous me paraissez bien entière pour une timbrée... Je me demande ce que donnerai votre poitrine sans ses seins si on part sur ce genre de jeu... J'aurais tout entendu. »

Il la fixa, se tenant le plus loin possible de cette ligne invisible qui la retenait. Il la narguait d'ailleurs, caressant ses bras, la fixant droit dans les yeux, d'être en position de force grâce aux murs lui donnait des ailes.

« Vous croyez que ma peau est une feuille de papier où on peut dessiner! Je dois avouer que c'est beau, et le touché doit être agréable, mais je n'aime pas la douleur au point de me faire ce genre de chose! Plutôt me brûler que de sentir la morsure d'une lame! »

Comme pour rallier la parole au geste, il sortit son briquet, le montrant à la jeune femme. Il la fixait droit dans les yeux, avec un petit air de désinvolture. Finalement, il résistait de plus en plus. Mais la vue de la peau de Nesseria lui fit afficher un petit sourire, l'envie de la sentir contre lui se fit plus présente et il dut lutter contre lui-même.

« J'ai le don pour dégoter des folles! La dernière fois elle voulait me fouetter, et vous, vous voulez me mutiler clairement et simplement! »

Il la fixait toujours, sortant une cigarette. Il récupéra sur un petit meuble à l'entrée un cendrier, quelques tiges de bois qui lui servait se tuteur pour ses plantes et une bouteille qui trainé là. Il mit une couverture d'une des placards muraux sur le sol et s'installa, regardant la jeune femme.

« Alors quoi ? On est condamné à vivre éternellement comme deux idiots, l'un qui veut faire l'amour et l'autre qui veut découper l'un ? »

Il soupira, et il ajouta avec un petit rire.

« C'est moche les fougères! »

Elle avait réellement peur des murs ?! Il caressa alors le bloc de placoplâtre blanc, l'embrassant en lui murmurant des petits mots, presque des chuchotis qu'elle ne pouvait entendre. Le tout donnait un air de complot.

« Il me dit que la fougère c'est la plante la plus dangereuse de la forêt! »

[lancer de dés : Résistance => Réussite ]

Avec un air amusé, il résista au pouvoir de la jeune femme. Il déboucha la bouteille, buvant une longue gorgée de Vodka avant d'allumer sa cigarette. Comme pour s'occuper les mains, il alluma aussi deux bout de doigts, jouant avec. Au départ, de petits flammèches, quand elles devenaient trop grosses, il les éteignait.

« Alors ? »
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Sam 9 Mai - 19:28

C'est ça, oui, ferme donc toutes les portes espèce de traître à la solde des espaces clos.
On aura ta peau, pour en faire un joli manteau.
Et puis qu'est-ce qu'il nous raconte ? On a pas envie de jouer les amazones en se coupant un sein non plus...
Et puis les instructions sont claires : on peut couper, mais chez les autres. Pas le droit de se couper soit-même, on a juste le droit de se scarifier. Point à la ligne, ouvrez les guillemets.

Quand Ocelot parla de se brûler et sortit un briquet, Ness émit une espèce de sifflement en reculant. Mais l'humain n'alla pas plus loin, et il s'installa tel un campeur, dans son propre couloir, la narguant ouvertement.


" Moi j'ai tout mon temps, techniquement. Mais je vais pas non plus rester ici jusqu'à la saint glinglin. J'ai d'autres gens à fouettez...je suis adepte du fouet aussi, tu vois ! "


Sa voix avait quelque peu perdu de sa folie, elle était plus agressive. Ness commençait à s'énerver, elle n'était pas contente de la tournure des évènements, et elle était effrayée par ses propres phobies qui venaient se foutre d'elle.
Ce satané sac d'os humain, elle aurait dû le tuer dès le début.
Oui mais il avait l'air bien pour s'amuser un peu.
Sauf que là, ce n'était plus drôle du tout.

Ness se détourna et regarda derrière elle, repérant la fenêtre donnant sur le balcon.
La seule dernière issue. Au cas où.
Faut dire que le temps file et s'enfile, l'aube ne tarderait plus.
Elle se retourna et contempla d'un air écoeuré, l'humain en train de copiner avec le mur.


* D'accord, si tu le prends comme ça, l'Osselet, on va arrêter de jouer. *


Les murs lui parlent. Il est bien le Maître des Murs.
Cela devait arriver un jour ou l'autre. Depuis le temps, on savait qu'un tel être devait exister. Bientôt, c'est la pièce tout entière qui allait se refermer sur elle, elle en était persuadée.
Ness fit un tour sur elle-même, ses yeux roulant dans tous les sens pour vérifier que le piège n'était pas encore enclenché.
T'es allé directement dans la gueule du loup...


* Très mauvaise image...*


On a compris le sens, c'est l'essentiel.
Et il résistait le bougre, tout en se fichant d'elle !


" Dangereuse, oui c'est bien ça. Les fougères sont plus dangereuses qu'on ne le croit. "


Elle lui avait dit ça sur un ton extrêmement sérieux, pour la première fois de la soirée.
L'espace d'un instant, elle se sentit bien plus forte que les murs, elle était capable de se jeter sur l'humain et de le traîner jusqu'au centre de la pièce.
Elle fit un pas pour franchir la ligne invisible puis se recula aussitôt en soufflant très fort.
Le traître !
Il avait allumé son briquet !
Du feu...
L'ennemi numéro 1 !
Impossible, il n'était pas le maître du feu non plus ?
Non, ce n'était pas lui.
Mais quand même ! Il pouvait toucher les flammes sans ressentir la moindre douleur ! Comment faisait-il ?
Impossible de s'approcher, le feu était pire que tout. Pire que l'eau bénite ou la foi de ces stupides chasseurs.

Il faut faire quelque chose, faire quelque chose et maintenant !


[lancer de dés : Aliénation nv2 - Voix de la folie => Réussite]

Malgré sa peur, Ness parvint à insuffler la voix de la folie à l'humain. Si son esprit n'était pas suffisamment fort, il serait la proie à la panique qui leur permettrait de se sortir de ce guêpier.
Sa frayeur le ferait sortir de son trou et elle pourrait enfin reprendre les rênes.
Auquel cas...hé bien il faudrait combattre ses propres phobies ou partir.
Suite au prochain épisode.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Sam 9 Mai - 20:07

Ocelot s'était bien installé, buvant le liquide alcoolisé en fixant la jeune femme. Elle semblait énervé, presque sérieux et ça l'amusait, même si le fait qu'une folle traine dans son appart lui plaisait moins.
Un long silence, elle semblait avoir aussi peur du feu, mais c'est une multi-phobique ma parole pensa le jeune homme en caressant la flamme rapidement du bout des doigts, comme pour la provoquer d'avantage.


« J'aime jouer avec le feu... »

[lancer de dés : Résistance => Échec Critique !!! ]

Un sourire malsain sur les lèvres, sur jouait avec les nerfs de la jeune femme, chose qu'il aurait dut éviter. Un mal de tête le prit, tandis qu'elle abordait un air ravi. Un boule au ventre, il fixa d'abord Nesseria, avant de regarder la flamme.
Tout changea d'un coup, il était sur une route, tenant fermement le guidon de sa moto. Le vent lui fouettait le visage, il affichait un air heureux, accélérant sur le coup. La présence de la jeune femme quelques secondes plutôt n'était qu'un mauvais souvenir, et il accélérait d'avantage.
Toute sa vie c'était résumé à ça, éviter les soucis, et avancer toujours plus vite en gardant ses origines ancré en lui.
Il ne pouvait pas nier le fait que ce n'était qu'un gamin, mais il ne voulait pas non plus le rester trop longtemps.

La roue avant levé, il hurla sa joie. Mais le but de cette hallucination était de l'effrayer. Quand la roue claqua sur le sol, il fut trop tard, le tronc d'arbre devant lui l'enlaçait déjà, envoyant le bolide à des mètres plus loin. Une douleur sur la nuque, du sang lui coulait des narines.
Les cris qu'il pouvait, lâchant les morceaux de bois en train de brûler, était comparable au guidon de sa moto, l'écrasant du pied, il recula le plus possible contre la porte.
Une immense brasier lui tendait les bras, la mort, il ne voyait que ça. Des portraits de lui plus vieux, dévisagés, seul, sans avenir ni passion, un vie emplit de haine, d'alcool et de débauche, c'était donc son avenir ?


« NON! »

Il se débattait, faisant voler quelques objets qui se fracassaient contre les murs. Cette endroit isolée était sa prison, les murs comparables au brasier glaciale qui essayait de renforcer son étreinte. Il donnait des coups de poings toujours plus violent. Le bout de ses articulations s'ouvrirent, le sang commençait à se déposer par petites tâches sur le mur blanc.
Et il vit une ouverture, enfin le cauchemar se finissait, l'endroit où Nesseria se trouvait était la sortie qu'il attendait. D'un bond, il vint enlacer cette sauveuse. La brutalité qu'il employa fit tomber le Katana.
Gémissant, la vision s'arrêtant, il se retrouva dans le même appartement, dénué d'humour, de bonne humeur, ne voyant plus que la mort, droit dans les yeux.
Ses mains serrèrent le tee-shirt blanc de la Malka qui se recouvrait lui aussi de sang, devenant rougeâtre.

Pleurant contre la poitrine de la jeune femme, il tremblait de tout part.


« Non... Je ne veux pas... »

Il reniflait, se collant d'avantage à la jeune femme. Sa masse entraina les deux contre l'armoire et il gémit de nouveau, fixant Nesseria droit dans les yeux.

« Pourquoi... Aide moi... »
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Dim 10 Mai - 22:57

Résistera ? Résistera pas ?
Pile ou Face ?
Fort ou Faible ?
Méchant ou Gentil ?
Noir ou Blanc ?
Un ou Deux ?
Pause.

Il dit plus rien.
La flamme s'est arrêtée, il ne bouge plus.
Et la peur l'envahit.


* En voilà un qui ne va pas en mener large, nyark. *


Ness ne pouvait pas savoir ce qui terrorisait Ocelot, c'était entre lui et son esprit. Elle lui avait juste insufflé une peur irraisonnée, son subconscient se chargeait de la matérialiser, de broder sur un sujet qui terrifiait l'humain.
Cela marchait à chaque fois, car tout le monde avait au moins une peur tapie dans un recoin de son esprit.
Tout le monde.


* Même moi. *

Pour sûr ! Même qu'on en avait plus qu'une !
Mais ce n'était pas le sujet.
Pour le moment, on se contentait d'observer les conséquences de la Voix de la Folie. Et c'était fort plaisant à voir.
Oh de l'action ! Le voilà qui se lève et fracasse ce qui lui passe par la main. Chouette de la violence !
Ness trépigne d'impatience, ça s'annonce intéressant. l'Osselet était totalement en proie à sa frayeur.

Mais dis donc, et s'il était tellement terrorisé qu'il irait se terrer dans la salle de bain pour s'ouvrir les veines ?


* Tant pis on ira boire le sang. S'il est mort, les murs ne lui obéiront plus. *

Excellente remarque.
Mais non, l'Osselet réagissait autrement. Il se précipita vers elle.
Hein ?! Quoi ?! Mais il fait quoi là ?
Il s'était littéralement jeté dans ses bras et sanglotait comme un gosse.
Ah mais non ! On était pas là pour jouer les baby-sitter !

Ness voulut l'envoyer bouler en bonne et due forme, mais il était en train de barbouiller son tee-shirt de sang, alors elle n'en fit rien.
Ben oui quoi ! Faut savoir ce qu'on veut dans la vie.
Apparemment l'humain lui il voulait pas. Voulait pas quoi ? Bonne question, sans réponse.


" Tu me supplies déjà ? Ca n'aura pas été long dis donc ! "


Nyark. Regarde donc ce que tu es devenu l'Osselet. On fait moins le malin d'un seul coup. Hihihi
Bon c'est pas tout ça mais...on fait quoi ? On a un humain terrorisé qui s'accroche comme une sangsue et un katana à terre pas loin.
Bon, on l'a à notre merci, il est déjà suppliant. C'est un début.
On épluche la patate ?
Bonne idée...Oh que oui !


" Allez, allez, pleures pas, sois un grand garçon. J'suis pas ta nounou, ni ton doudou. T'as le droit de mettre du sang sur mon tee-shirt mais c'est tout. T'en fais pas va, j'sais pas ce qui te fais peur, mais Nessie est là pour lui bouter les fesses ! Hihi "

Faut trouver une planche de travail...tiens le lit, parfait ça.
Tapotant sur la tête d'Ocelot dans un geste vaguement rassurant, aussi tant soit peu que le Fléau puisse avoir une attitude rassurante, Ness se déplaça doucement vers l'autre bout de la pièce, se penchant pour ramasser le katana.
L'humain était resté accroché à elle, et la Malkavien dut elle-même le faire lâcher prise. D'une poussée de la main elle l'obligea à s'allonger et elle-même s'installa confortablement en tailleur sur ses jambes.


" Bien, leçon numéro 1 contre la peur, mon ptit Osselet : faut trouver quelque chose de plus fort ! "


Disant cela, elle saisit le katana d'une main, souleva le tee-shirt de l'humain de l'autre. Elle assassina le vêtement en le transperçant avec la lame et en le déchirant allègrement.
Pas de problème pour l'humain la lame n'était pas dirigée contre lui. Pour l'instant en tout cas, car quand le malheureux tee-shirt fut mis en lambeaux tandis que Ness chantonnait, la lame changea de sens et vint titiller la peau d'Ocelot.
Titiller...caresser...lacérer !
La troisème fois fut la bonne.
Doucement, Ness fit une longue entaille sur le torse de l'humain. Lentement...pas très profondément...mais suffisamment douloureux quand même. Le sourire qui accompagnait le visage de Ness en disait long sur le plaisir qu'elle prenait à faire de telles scarifications sur le corps de l'humain.


Dernière édition par Nesseria Adent le Mer 13 Mai - 18:46, édité 1 fois
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Dim 10 Mai - 23:41

Ocelot se sentait mal, et il serrait d'avantage la jeune femme contre lui. Ses larmes coulaient le long de ses joues d'enfant, tandis que ses doigts faisaient vivre au tee-shirt un sale quart d'heure.
La voix de Nesseria était lointaine, il se contentait de pleurer, reniflant par moment en se laissant aller à la respiration de sa sauveuse. Oui, c'était sa sauveuse! Elle l'avait guidé dans la forêt en flamme!


« Aide moi... »

Sa voix n'était qu'un étranglement, et elle semblait favorable au fait de l'aider, du moins, elle voulait lui faire passer la douleur de cette vision par un autre procédé. Il était tellement choqué de voir sa propre mort, se voir vieillir autour des flammes, qu'il dirait oui à tout sorte de chose qui pourrait le faire sortir de cet enfer.


« Oui...! Bottes lui les fesses... »

Il rigola, un rire triste mais qui était proche d'une certaine folie, la voix de la jeune femme, plus sa façon d'être et de parler, sans compter la peur qu'il avait ressenti commençaient à lui taper sur le système nerveux et au final, il allait mal tourner, mais ça, il n'arrivait pas à s'en persuader et laissa la petite voix de côté, celle qui vous murmure un long noooon mais c'est déjà trop tard.

Ocelot se laissa allonger, écartant les bras pour faciliter la manipulation de son tee-shirt. Il vaut avouer qu'il ne pensait pas à ça, et quand elle coupa le vêtement, il jugea ça comme une manière de le provoquer, pour lui cette peur allait faciliter sa tâche pour faire finir cette proie dans son lit, mais bien au contraire, elle avait d'autres idées! Rha, la garce!

Il caressa d'abord les cuisses de la jeune femme, un petit sourire aux lèvres, pas le même que celui de Nesse. Il changea d'ailleurs, d'un coup, quand la lame perça les fines couches de peaux. Il émit un faible murmure de surprise qui s'intensifia en un cri de douleur. Il l'étouffa en mordant son oreiller, laissant ses mains sur les cuisses de la jeune femme qu'il serra.

Les larmes aux yeux, il aborda en premier lieu un air choqué, puis un sourire emplit d'envie. Quand la lame arrêta le mouvement, il releva le visage, une expression de folie au fond des yeux.


« Oui... Plus fort... Plus de plaisir... Mmmmh... »

Il poussa un nouveau cri de douleur. Quand elle devint trop forte, il se releva, du moins le haut de son corps, se servant du poids de la jeune femme pour faire un mouvement abdominal. Il se colla à elle, poussant la blessure sur le tee-shirt blanc.
Il se mit à bouger alors comme un fou, entachant le tee-shirt en fixant Nesseria droit dans les yeux. Prit d'un mouvement élan de folie, il l'embrassa violemment, lui mordant la lèvre tandis que ses mains tenaient les poignets de la jeune femme fermement.


« Encore! »

Il se laissa retomber sur le dos, levant ses reins pour inviter la lame sur son corps dénudé. Il passa un doigt le long de la plaie, poussant un nouveau soupir de douleur. Son autre main approchait celle de Nesse tenant le Katana, repartant du haut de la première plaie, comme pour faire des lignes parallèles.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Mer 13 Mai - 18:46

Y'en a qui aime la musique classique, le rock, la pop, le rap, le jazz, le folk, la techno et autres joyeusetés musicales.
Bref, chacun ses goûts.
Ness, si on lui demandait quel était son chanteur préféré, sa réponse serait : la personne qui a les cris d'agonie les plus agréables.
Ce qui n'étonnera quiconque connait le Fléau.
Et elle en avait entendu des chanteurs, oh ça oui ! De tous horizons, de tout âge, de toute race, de tout sexe, de tout, quoi.
Elle n'était pas maniaque au point de les enregistrer dans leur performance. Elle préférait ses propres souvenirs gravés dans sa mémoire chaotique. Regoûter au sang de chaque chanteur lui rappelait indéniablement sa voix.

Bref, tout ça pour dire que l'Osselet était un véritable artiste. Quelle magnifique voix ! On y perçait si facilement les intonations enfantines, un vrai régal.
Oui, car les enfants avaient une voix si délicieuse quand ils ne braillaient pas.
Ness se délecta donc d'entendre Ocelot hurler en faisant connaissance avec son propre Katana.

A ce moment là, Ness affichait un air mi-machiavélique mi-heureux. Air qui se figea quand elle entendit les paroles de l'humain...qui en redemandait.
Hallucination ? Non, non, il en redemandait vraiment le bougre.



* Par le sang de Malkav, il est fou ! Un fou ! *

Elle en resta bouche bée.
Faut dire que c'est rare ça, tellement rare qu'elle ne sait pas quoi faire.
Vous comprenez, d'habitude c'est l'éternel refrain du "oh-pitié-ne-me-faîtes-pas-de-mal", du "je-vous-en-prie-je-ferais-tout-ce-que-vous-voulez-mais-ne-me-tuez-pas", ou encore du "arrêtez-s'il-vous-plaît-stop-j'ai-mal-aaaah".
Alors, le
« Oui... Plus fort... Plus de plaisir... Mmmmh... »
de l'humain la destabilisa un peu.

Il en voulait encore...
Pourtant c'était sa première fois, sauf s'il lui avait menti. Il n'avait pas eu l'air pour tout à l'heure.
Aurait-on réveillé les instincts sado-masochistes de cet Osselet ?
Huhu.

Ness le laissa se frotter à elle, barbouillant son tee-shirt de sang. Même pas besoin de le faire elle-même. Il comprenait vite le ptit Osselet.
Elle ne s'offusqua pas non plus quand il l'embrassa, surtout qu'il le fit très bien : avec violence et la mordant. Parfait ça.
Quel retournement de situation !
Une longue minute s'écoula durant laquelle, la Malkavien ne fit rien, observant attentivement l'humain dont le regard fiévreux trahissait une folie naissante.
Vraiment intéressant.
Que donnerait-il avec du sang de Malkav dans les veines ?
Une goule ? un Infant ?
Un serviteur ou une recrue ?
Pour le moment, il restera un jouet. On verra plus tard, s'il passe la nuit déjà.

Un grand sourire, qui terrifiait plus qu'il n'éclairait, s'afficha sur le visage de Ness.



" Hé bien ! Je ne m'attendais pas à ce que tu aimes autant l'Osselet. Je n'aurais pas donné cher de ta peau pourtant. Surprenant ! Finalement je vais peut-être pouvoir faire quelque chose de toi, Maître des murs. "

Elle se pencha et vint lécher les plaies à vif, récupérant le fin filet de sang qui s'en écoulait.
Pas de doute, le sang était vraiment meilleur quand il était pris sous la douleur.
Ness ne savait pas comment expliquer la différence, elle était là tout simplement.
Dans le sang...ou dans sa tête de dérangée.


" Alors...continuons puisque ça te plait tant. "

Elle lui avait murmuré cela sur un ton dangereux, tandis qu'elle appuyait de son index sur une lacération pour accompagner ses paroles d'une douleur.
Elle se redressa et entreprit de dessiner, lentement, mais sûrement un O sur le ventre, autour du nombril.
Pour sûr que la zone était sensible !
Elle s'y appliqua, un air concentré collé sur le visage, les yeux écarquillés, tandis qu'elle frissonnait en entendant les cris de douleur de sa victime.
Malkav que c'était bon !
Cela lui donnait envie de se lacérer un peu aussi, pour la forme et pour le plaisir de souffrir aussi.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Mer 13 Mai - 19:28

Comment définir l'état dans lequel Ocelot se trouvait ?
Disons que c'est un enfant, pas très responsable, qui a un corps d'adulte mais qui rechigne à devenir grand. Dans ces conditions, il n'aime pas se prendre au sérieux, les conflits, la douleur, tout ça il préfère l'oublier que d'y penser. A la place, il s'amuse, cherche de nouvelles sensations comme un réel enfant, il découvre le monde. Il en va de soit, que des fois, il est pessimiste, retissant ou encore très étroit d'esprit : c'était le cas en début de soirée, du moins, quelques minutes auparavant.
Maintenant qu'elle lui avait foutu la frousse de sa vie, par un moyen qui lui échappait mais dont son esprit se foutait, il avait besoin de se sentir bien, dans son esprit. Tous les soucis imaginables au monde l'avaient envahi d'un coup mais ces plaies seraient son échappatoires. Espérant plus, il cherchait à camoufler sa réelle douleur, laisse de grandir, d'être un humain normal, de sortir de son monde pour intégrer les rangs.
Et ça, il se le refusait catégoriquement. Au début la douleur c'est pas cool, ça picote, parfois beaucoup, mais plus on la pratique, plus cette douleur se transforme en un certain plaisir : par exemple, le froid, quand il vous agresse le matin, vous n'aimez pas cela. Mais quand vous vivez pendant des années dans le froid, la température qui désigne la chaleur, ou l'absence de froid, devient tout de suite dur à supporter.
C'est dans cet optique que se trouve le jeune homme, la douleur physique, réparable, pour contrer celle psychologique qui risquerait de l'abimer.
Se tordant de désir, les hanches relevaient, il avait les yeux presque exorbités, fixant la jeune femme, il ne pouvait plus la quitter des yeux.

C'est alors qu'elle fit mordre la lame contre sa peau. Il releva le dos, se tenant grâce à la nuque et à son bassin, il laissa échapper un long gémissement de douleur. Sa main se serra sur la cuisse de la jeune femme, l'autre tenant le lit fermement. Ses yeux se flouèrent de larmes, et il se mit à rigoler quand la morsure s'arrêta. Le souffle court, il passa un doigt sur la plaie, le menant au visage de Nesseria, il déposa le sang d'un geste tendre sur sa lèvre.
Tremblant, une nouvelle fièvre le prit. Deux longues coupures pour lui, il n'était pas habitué, et son organisme allait mal réagir. Il avait une fine couche de sueur sur le front et ses yeux se marquèrent de rouge. Ses doigts tremblants, il beugla son plaisir en laissant échapper un râle de satisfaction.


« Mon dieu... »


La voix presque enroué, il posa ses mains sur la hanche de la jeune femme, et d'un mouvement violent, il bascula. Se tenant à califourchon maintenant sur ses cuisses, il afficha un petit air sadique, comme possédé. Récupérant la lame, il la fixa droit dans les yeux, découpant d'un mouvement de poignet habile le haut de la jeune femme. Le tee-shirt en sang tomba sur le lit, et il afficha un air ravi. Profitant est de la vue, mais aussi de la future douleur qu'il allait lui infliger, il se mordit la langue, remuant son bassin d'excitation.
Caressant le corps de la jeune femme grâce au plat de la lame, il dessina les contours, donnant par endroit des petits coups de pointes, formant des points rouges sur sa peau. Repérant un endroit dégageait, au niveau de son cœur, un peu plus bas, il caressait la peau de la fine lame.
Ne sachant pas quoi faire, il se contenta d'une fine ligne droite, partant du bas de son sein vers sa hanche. Le sang commença à apparaître et il afficha un air heureux.

En une soirée, ses pires vices auraient prit le dessus, en une soirée, un nouvel Ocelot s'était forgé une place, l'enfant le plus démoniaque qu'on aurait put espérer, celui qui ne voulait ni loi, ni devoir, qui ne pensait que par la débauche et les vices s'était fait une place.
Deux Ocelots, un pour tout le monde, l'autre pour cette jeune femme.

Réalisant l'ampleur de cette action, il ne put réprimer un sourire. Posant le Katana sur le côté, il attira la jeune femme à lui et donna à celle-ci un baiser d'abord passionné, puis plus violent, jouant avec ses lèvres pour la pincer un maximum de fois. Son corps se serrant au sien, il laissa son sang et le sien se déposer sur leur peau nu. Les yeux fermaient, il poussa un gémissement de satisfaction.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Jeu 14 Mai - 17:40

Les humains étaient décidément de drôles de créatures.
Prenez cet Ocelot par exemple. A première vu il ressemble à un jeune homme bizarre, un ado qui refuse de grandir et affiche sa différence avec fierté.
Au début, ce n'était qu'un humain normal.
Puis il est passé au stade du mec qui divague parce qu'il s'est prit un méchant coup sur la tête.
Après c'était le boulet à porter qui offrait un service de sang à la demande.
Chez lui c'était un humain apeuré et récalcitrant
Et maintenant, un véritable fou accro à la torture.

Belle évolution !
C'est la première fois qu'on fait un tel effet dévastateur.
C'est génial ! Non mais écoutez-le gémir et hurler de douleur en même temps ! Jouissif !
Pour la première fois depuis quelques semaines, Ness ne songe pas au sang de l'Assamite. Elle avait essayé de détourner sa dépendance envers Johann en s'adonnant à plus de tortures que d'ordinaire.



* Hé bien me voilà servie ! *

Même si l'envie d'embrocher vivant Ocelot commençait à la démanger, Ness sut se retenir. Il était fini le temps où elle cédait à ses bas instincts et bâclait les séances de torture. Elle avait appris à peaufiner son art, à patienter et à se régaler d'étaler ça sur la durée.
Elle lécha ses lèvres, maquillées du sang de l'humain, affichant un sourire malicieux.
Quelle magnifique soirée !
Au cri d'extase de l'humain, elle se crispa un peu.
C'était presque une insulte là !


" Ton stupide dieu n'a rien à faire là. Si tu dois déifier quelqu'un ici, c'est moi. Si tu dois crier un nom ce soir, c'est le mien. "

C'est à ce moment-là qu'Ocelot la fit basculer, la prenant de cours.
On a même pas eu le temps de lécher son sang, bouh.
Le regard fou et fiévreux de l'humain la fit hésiter un instant. Il était clair que depuis le début, l'Osselet avait d'autres projets en tête la concernant.
Mais il la rassura bien vite en prenant le Katana.


" Mon tee-shirt ! Hé ! Il était devenu si beau..."

Mais sa plainte s'étouffa bien vite au profit d'un gémissement de plaisir tandis qu'elle faisait connaissance avec le Katana. Son corps se cambra, elle rejeta sa tête en arrière en refermant ses poings sur le lit.
Huuuum enchantée monsieur le Katana, mon nom est Nesseria et mon corps est tout à vous. Quel plaisir de vous rencontrer, vous avez une lame bien fine et acérée. C'est un vrai régal. Vos lacérations seront, je suis sûre, de toute beauté.

La délicieuse douleur s'arrêta, et Ness se sentit tirée vers le haut.
L'Osselet devait penser que cela suffisait.
Mais c'était encore bien loin de lui suffire...
Pour le moment, Ness le laissa l'embrasser, si ça l'aidait pour tenir le coup, pourquoi pas.
Tiens, il voulait jouer aussi à ce niveau-là.
Très bien.
Répondant à son ardeur, Ness passa la vitesse supérieur et lui attrapa sa langue entre ses dents, pour l'écorcher. Elle avait passé une main derrière la nuque d'Ocelot et y exerçait une pression telle qu'il ne pouvait pas se reculer pour le moment.
La Malkavien entraîna leurs langues dans une danse improvisée, laissant le sang passer dans sa propre bouche.

Elle sentait son propre sang couler sur son ventre, et se mélanger à celui de l'humain.
Oh pas de quoi le transformer ou le rendre accro, c'était juste un mélange tout simple.
Ness se recula en se léchant les lèvres d'un air satisfait.
Il avait vraiment une expression de fou.
Elle n'aurait pourtant jamais juré en le voyant la première fois.


" Tu es encore un peu hésitant, mais avec un peu de pratique tu pourras faire de jolies choses. Allez, montre-moi de quoi tu es capable, l'Osselet. "

Disant cela, elle avait remis le Katana dans la main de l'humain, puis elle avait laissé un index recueillir le sang qui perlait sur sa propre blessure pour le recueillir. Le mélange des deux sangs était intéressant, mais lui laissait un goût de trop peu.
Impossible d'analyser ça correctement pour l'instant, surtout sans les outils adéquats.
La Malkavien fit courir son index sur son visage, se dessinant ses peintures de sang habituelles sous les yeux, puis gratifia sa proie consentante d'un sourire diabolique en susurrant quelques "hihihi" entre ses dents.


" Fais attention, si tu n'es trop sage, je risque de me lasser et de ne pas te garder. Ose Osselet, Ose ! "

Ces dernières paroles avaient été murmurées, le regard braqué sur celui de l'humain. Entre le noir de son rimel outrageux et le sang qui les soulignaient, ses yeux ressortaient d'autant plus, accentuant la lueur de folie manifeste qui y brillait.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Ven 15 Mai - 18:30

Ose... Ose...
Le mot résonnait dans la cervelle du pauvre Ocelot. Le Katana dans sa main droite, l'autre main caressant le ventre doux de la jeune femme, il la fixait, sans expression.
Ose... Allez Ose!
Il aborda un sourire simple, les yeux pétillants, il caressa la peau brûlante de la jeune femme avec son Katana, la faisant attendre quelques instants. Au bout d'un moment, il se lécha la lèvre, se levant d'un coup.

Ses pas le menèrent rapidement à ses étagères, il récupéra quatre grandes chaines, généralement, elles servaient de décoration, ce soir, il avait une petite idée en tête. Il revint, la jeune femme toujours allongé. Abordant un air diabolique, il passa une chaine sur sa cheville gauche, l'autre sur la droite, et il fit un nœud sur l'armature du lit, pour qu'elle ne puisse pas bouger, du moins, se lever. L'autre chaine servit à lui lier les mains, la limitant dans ses mouvements. La dernière lui servirai plus tard.

La fixant, il prit en main son Katana, posant la lame sur la cuisse de la jeune femme, il déchira lentement le tissu, en poussant des petits gémissements de compassion. C'est vrai que lui aussi était devenu beau. Quand il eut retirer le jean, elle se retrouva à sa merci, totalement, et il aimait ça le bougre!


« Tu as voulu que j'ose... Commençons, Nesseria. »

Un petit rire accompagna ses mouvements, ses longs doigts élancés attachaient un fin tissu sur les yeux de la jeune femme, lui cachant la vue à moitié, elle ne distinguait plus grand chose, simplement des formes grossières du jeune homme.

« Alors... »

Il approcha ses lèvres du cou de la jeune femme, lui embrassant la peau délicatement. Le contact s'effaça rapidement, pour laisser la place à la lame. Dessinant un rond à chaque baiser qu'il déposait sur sa peau. Rapidement, tout le côté gauche plus l'épaule furent marqué ainsi. L'air supérieur, il rigolait, bougeant sans cesse pour donner un aspect de tournis à la jeune femme.

« Même marqué tu reste d'une incroyable beauté! »

Il faisait toute sorte de remarque sur le physique de la jeune femme, des remarques décalées et il prenait goût à cette façon de satisfaire la jeune femme. Mais au fond de lui, il savait qu'il pouvait donner plus, il le sentait, au plus profond de son être, elle serai pleinement satisfaite, et elle n'oublierai aucunes de ses marques, il allait prendre possession de son corps, comme jamais il ne l'avait fait avant.

« Il est temps de marquer mon territoire! »

Prenant une bouteille de Vodka, bien fraiche, il se mit au niveau des jambes de la jeune femme, caressant la peau avec le verre glacial du récipient. Sentant les frissons de sa proie, il prit le Katana au bout de la lame, mais jugea l'objet trop gros pour être utilisé correctement. Lui demandant d'attendre son retour, il s'en alla furtivement, la laissant seule dans une position confortable puis ce que sur le lit mais peut-être inquiétante pour une personne dont les yeux étaient bandés. Quand il revint, il tenait entre ses doigts, une lame de rasoir.

S'installant sur le lit, de façon à pouvoir être libre de ses mouvements, mais d'être collé à la jeune femme, il caressa la peau de sa cuisse, et lentement, en enfonçant la lame dans sa chair, il écrivit d'une très belle écriture, un simple mot, ni trop gros, ni trop petit, sur la hanche de la jeune femme. « Osselet ». Affichant un petit rire, il récupéra la bouteille de Vodka, et laissa couler l'alcool sur la plaie. La chair à vive, plus 50° allait surement laissé une trace nette, mais très douloureuse. Il se délectait déjà des sensations qu'il faisait sur la jeune femme. Approchant son visage de son oreille, il demanda d'une petite voix.


« Tu aimes la douleur pas vrai... »
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Ven 15 Mai - 23:21

Tic tac, tic tac, fait la pendule.
Attention petit Osselet, si tu mets trop de temps, on va reprendre les rênes et tu ne vas pas forcément aimer la suite.
Tic tac, tac-tic, cat-cit, citta...
Ah, action réaction.
Tiens donc, le voilà qui revient avec des chaînes.
Oooooh oui, oooooh oui !
S'il avait les mêmes idées qu'elle, ils allaient rudement bien se marrer, hihi.

Ness gigota tandis qu'Ocelot l'enchaînait à son lit.
Quelle gentille attention. Finalement il savait parler aux femmes, lui !
Durant tout ce temps, Ness ne cessa de rigoler toute seule.


"hihihi hihihi hihihi hihihi"


Cela se transforma en un "ooooh" quand il lui banda les yeux.
A sa place, elle les lui aurait crevé, ou énucléé, c'était plus fun. Mais bon tant pis.
Elle se passa la langue sur la lèvre supérieur en se délectant à l'avance du petit jeu sordide dans lequel ils s'enfonçaient.

Elle se contracta en sentant ses lèvres sur son cou, mais aussitôt après se détendit en sentant la lame l'embrasser de manière bien plus...mordante.
Il continua cela jusqu'au bas de l'épaule. Et à chaque fois, Ness laissait échapper un gémissement entrecoupé de son rire hystérique.


" Que dis-tu, c'est le marquage qui m'embellit, le sang me va si bien, hihihi. "

Mais oui, mais oui.
A part ça, il s'était éclipsé. Il allait la laisser griller sur le lit ? Une Nesseria bien grillée s'il vous plait !


* Malheureux, c'est bien saignant qu'il faut ! Tss, aucun goût culinaire. *

Ness gigote dans tous les sens en rigolant, juste pour s'amuser un peu et surtout entendre les chaînes lui répondre.
Au fait, il avait dit quoi ? Marquer son territoire ? Huuuum là par contre elle n'était pas très pour.


" Hé dis donc l'Osselet, j'espère que tu vas pas me pisser dessus comme un clebs qui marque son territoire sur un poteau. J'suis pas un mur ! Encore heureux ! "


D'ailleurs, les murs...Où étaient-ils ? On les avait oublié avec toute cette agitation.
Ils vont essayer de l'avoir, c'est sûr ! Profiter de son aveuglement.
Danger, danger !
Douleur !
Huuuum plaisir !
Le changement était radical. C'était rudement efficace.
Sentir la lame dans sa peau était vraiment jouissif. La douleur se propageait, irradiait, brûlait, s'insinuait et titillait chaque partie de son corps mort.
Délicieux.

Ness se cambra, gémissant en essayant à la fois d'échapper à la lame, et à la fois de s'en rapprocher.
Plus mais moins, moins mais plus.
Elle ne savait pas ce que l'Humain lui faisait, mais c'était fort agréable.
Par contre, elle ne s'attendit pas à sentir la morsure brûlante de l'alcool, ce qui lui arracha un cri.
Le souffle court, Ness ne réagit pas immédiatement à la remarque de l'Osselet. Un sourire machiavélique crispa ensuite ses lèvres, et elle lui répondit d'une voix hachée, légèrement rauque.


" J'adore ça...J'aime souffrir, j'aime faire souffrir les autres. D'ailleurs je crois que tu n'as pas assez souffert l'Osselet. Par contre, pour ta première torture, je dois avouer que tu as des doigts de fées..."


Elle tira sur ses chaînes, comme pour lui indiquer qu'elle voulait retrouver ses libres mouvements. Elle se cambra avant de gigoter pour étaler le sang de sa nouvelle plaie sur le linge du lit. Son corps entier brûlait sous cette délicieuse douleur, cela la démangeait d'en faire plus, de taillader l'humain à n'en plus finir et de danser dans ses tripes.
Oui mais bon si elle faisait ça, elle l'aurait plus sous la main.
On pourrait peut-être se le garder, hein ?
Son tortionaire personnel !
Magnifique ! Quelle magnifique idée !
Ouiiiii
Plus besoin de se décarcasser, un tortionnaire privé, rien que elle ! Une souffrance réciproque, le plan parfait !
Héhéhé, et s'il n'était pas d'accord, tant pis, on le forcerait un peu.
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Sam 16 Mai - 12:34

Ocelot affichait un petit rire amusé, elle avait plutôt aimé, et la remarque sur ses doigts le fit rougir bêtement. Dans un autre contexte, ça aurait été moins choquant, mais là, il avait l'estomac retournait, tout ce sang, l'excitation qui venait de passer, la douleur à son ventre. Il ne tarderait pas à tourner de l'œil. Mais, prenant ses forces à deux mains, il baissa lentement les volets, plongeant la pièce dans le noir complet, à par une faible lumière venant de la salle de bain. La faible clarté de la lune aurait suffit à les éclairer si la lumière était éteinte.

« Tu veux partir hum ? Moi qui croyais pouvoir dormir avec toi, ne serai d'une matinée. »

Il commença à dénouer les chaines, la libérant de son emprise. La lame de rasoir se retrouva à la poubelle, et le Katana fut rangé avant qu'elle n'aie eu le temps de se relever, simple mesure pensa-t-il. Il remit la bouteille de Vodka au frigo et afficha un petit sourire.

« J'ai adoré passer un bon si... particulier avec toi. »

Limitant les efforts au niveau de ses abdos, il se tenait un peu courbé vers l'avant, affichant un simple sourire. Son regard scruta les alentours et il remarqua les lambeaux des vêtements de la jeune femme. Ses yeux se posèrent sur ce corps et il ne put retenir un coup d'yeux indiscret.

« Vous ne pouvez pas partir... Au vu de votre tenue et mes vêtements sont privés! Il faut avoir couché pour les porter! »

Affichant un sourire heureux, il montra les murs à la jeune femme et d'un air las il murmura.


« Je les retiens mais si vous partez ils vont être en colère. »

Comme pour la forcer à rester, il l'allongea une nouvelle fois sur le lit, se blottissant contre elle, il lécha les quelques gouttes de sang qui perlaient encore de ses plaies. Son goût était particulier, et il cherchait à en avoir plus. Mais comme son cou et son épaule étaient maintenant presque cicatrisés, notamment grâce aux plaies moins profondes, très superficielle, il abandonna cette idée, la fixant droit dans les yeux.

« Une seule nuit... Si vous avez aimé ce que je vous ai fait, alors restez, laissez moi une chance de devenir important à vos yeux. »

Il lui caressa la joue, la regardant tel un enfant, qui convoitait un jouet attendu depuis des années. Et c'était le cas ! Il n'avait jamais rencontré de personne si... Décalé et cette folie dont il avait été pris quelques instants plutôt résumé bien la chose, il avait besoin de s'évader, et elle pouvait l'aider, il espérait qu'elle ne partirait pas, qu'elle resterait ne serai-ce qu'une nuit. Il avait pas mal d'affaires pour femmes dans son armoire, mais elle n'était pas obligé de le savoir, si ?

Affichant un petit sourire amusé, il se tenta à lui donner un baiser doux, pour voir l'effet que cela pouvait faire, après avoir eu un bout de langue en moins lors de leur dernier embrassade. Il posa une main sur ses côtes, l'autre sur sa hanche.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Sam 16 Mai - 14:34

Ah enfin, la liberté !
L'Osselet l'avait libérée et elle pouvait enfin voir que les murs n'avaient pas bougé d'un iota.
Ouf.
Elle s'étira pleinement, se délectant de sentir sa peau à vif tirer sur ses blessures.


" Tant mieux si ça t'a plu l'Osselet, on remet ça quand tu veux...enfin, non plutôt quand je veux. "


Tu...Vous...Tu...Vous.
Pourquoi il jonglait comme ça ?
Elle n'était pas schyzo pourtant, pas comme Lisbeth et bon nombre de Malkavien. Elle était toute seule dans sa tête ! Enfin, sauf quand quelques invités venaient se taper l'incruste.
Alors pourquoi il changeait ?
Minute...Son attitude a changé aussi, non ?

Plus important...C'est vrai qu'elle n'avait plus ses vêtements.
Découvrant cette réalité, elle se redressa et s'observa.
Quoi ?
C'était quoi ça ?
Osselet ? Gravé sur sa peau...
C'était ça, son histoire de "marquer son territoire".
Elle n'eut pas le temps de faire de commentaire, que déjà l'humain revenait à la charge, l'allongeant sur le lit. Mais qu'est-ce qu'il lui racontait ?

Hé oh ! Ness faut se bouger là !
Mais la torture ça avait le don de l'apaiser, pas de la réveiller. Et en plus l'aube était proche. La nuit avait été éprouvante mais pas dénuée d'intérêt.
Oh mais non ! C'était quoi ça encore ? Ca y est le vilain garnement était parti au lit, et le gentil garçon était revenu ?

La Malkvien le repoussa en affichant un air sceptique. Elle plaqua ses mains sur le visage d'Ocelot et l'examina attentivement.
Disparue la lueur de folie.
Disparu l'air de l'enfant démoniaque.
Revenu l'air angélique.
Revenu le gamin apeuré.

Bon, toute bonne chose a une fin, c'est pas nouveau ça.
Ness le poussa sur le côté pour se redresser et s'assoir.
Elle regarda sa marque sur la hanche. Vraiment, quelle idée !


" Non mais t'avais pas plus discret ? Tss heureusement qu'on sait que je joue aux osselets. La prochaine fois tu t'abstiendras, j'aime pas appartenir à quelqu'un. Et j'aime pas qu'on me marque comme ça comme un bovin ! Te crois pas si important. "

Elle regarda tout autour d'elle et constata que les rideaux étaient tirés, mais que de la lumière venait effleurer la ligne invisible entre le salon et le couloir. La luminosité lui indiquait que bientôt le soleil serait levé.
Si on rentre, c'est maintenant ou jamais !
D'un autre côté c'est vrai qu'elle n'avait plus de vêtements disponibles.
On pouvait toujours en piquer dans la garde-robe de l'Osselet. Tant pis s'il n'était pas d'accord.


[Lancer de dés : résistance à la proposition => échec critique] y'en a un qui va être content ^^


Il dit qu'il retient les murs mais ce n'est pas certain.
Et il y a le méchant soleil qui va se lever.
Et y'a aussi qu'on est bien fatiguée.
Et qu'au réveil on aura la dalle.
C'est bien ça, d'avoir un ptit déj sous la main dès le réveil.
Service à domicile !

Et puis il n'aura pas le cran de la tuer, il n'y a aucune menace qui émane de lui. A part le fait qu'il contrôle les murs. Alors, résultat de l'équation => on va rester. Ca coute rien et ça rapporte gros.
Comme le loto ! Youhou.
En fait, il est vraiment inconscient cet Ocelot.
Inconscient mais intéressant.


" D'accord. Mais j'suis pas une gardienne d'enfant, alors fais gaffe à ce que tu dis ou fais. "
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Mer 20 Mai - 19:59

Ocelot la fixa, rangeant quelques affaires par terre, elle se plaignait d'être marqué, et que devait-il dire ? Il n'était pas adepte de la scarification, comment expliquer ça à ses futures proies ? Ou pire, comme l'expliquer à son patron, il espérait juste qu'il ne devrait pas faire du cosplay ou se mettre torse nu, chose pas très évidente, vu le nombre d'activités qu'il pratiquait au cyber, sans lui, ce bâtiment serai déjà tombé dans l'ennui pensa-t-il avec un petit sourire.

Il la fixa une nouvelle fois, après avoir retrouvé la totalité de ses pensées, il caressa son torse.


« Tu ose te plaindre ? Ce n'est qu'une inscription sur ta cuisse, écrite en petite. Tu n'es pas très intime avec les gens vu comment t'es timbrée alors hein, raison de plus de faire valoir ta chasteté vieille folle. »

Outch, il y va fort le petit, mais elle l'énervait aussi, elle se prenait trop pour un objet rare et lui il aimait laisser son empreinte, elle avait cas pas lui laisser une lame entre ses mains, surtout que c'était ça première fois, alors bon, elle va se calmer.

Il finit de ranger les lambeaux des vêtements de la jeune femme, respirant son odeur, il se délecta sur place qu'elle sente si bon.


« Merci de rester... Après ce que tu m'as fais, je n'aurais pas supporter d'être seul. »


Il afficha un petit sourire, se dirigeant vers la salle de bain, il enleva son pantalon, suivit du boxer avant d'entrer dans la cabine de douche. L'eau froide lui glaça d'abord la peau, puis les longues blessures le piquèrent. Il posa une main sur la poignet de la cabine, l'autre tenant le pommeau de douche.

Après une longue minute, il passa un gant sur ses blessures, les nettoyant un maximum. C'était peut-être un enfant mais il ne voulait pas être injecté ou autre. Après quelques minutes, il ressortit.

Enfilant une serviette autour de sa taille, il revint dans la pièce principale, fixant la jeune femme. Un petit sourire sur les lèvres, il s'approcha d'elle, la forçant à se reculer contre l'un des murs. Posant une main sur celui-ci, il murmura une petite phrase : Je les retiens.

S'en suivit une scène qu'il n'aura pas imaginer quelques dizaines de minutes avant. D'un air doux, il l'embrassa tendrement, fermant les yeux, il caressa la joue de la jeune femme, gardant une main contre le mur, comme pour la mettre en confiance. Il se colla à elle de tout son corps, relevant les épaules, penchant la tête lentement. Quand le baiser prit fin, il se lécha la lèvre.

« Tu aimes mon sang, j'aime ton corps. »

Il tortilla une mèche de cheveux à la jeune femme entre ses doigts, et d'un air vague il lui murmura.


« Je t'offre ce que tu pourrais attendre d'un humain mais j'aimerai quelque chose en échange... Et je suis sûr... Que tu peux me l'offrir... »

Comme pour associer la parole aux gestes, il lui embrassa le cou à chaque blanc. Sachant qu'elle n'aimait sûrement pas cette étreinte, il recula de plusieurs pas, la laissant respirer. Il lui proposa d'une voix calme d'aller prendre une douche si elle le désirait et il lui sortit un débardeur et un jean neuf, le résultat d'une ancienne conquête. Il posa aussi de nouveaux sous vêtements si elle voulait les changer. Lui tendant le tas, il partit ouvrir la fenêtre ensuite, laissant l'odeur du sang s'échappait.

« Je t'attends. »
Un faible sourire, il baissa les yeux.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Jeu 21 Mai - 13:27

Et puis quoi encore ? Si on a même plus le droit de se plaindre un peu !
D'abord c'était pas si petit que ça ! Bon d'accord, c'était plutôt bien fait, surtout pour une première œuvre, et ça avait fait bien mal...Mais c'était une question de principes.
Et des principes on en a pleins ! Si, si !
Et...Et...c'était quoi ce commentaire ? Il la prenait pour une vieille, alors très vieille fille ?
Huhuhu risible.
S'il savait...

Ah non, ça recommence...pourquoi est-ce qu'il lui sortait un merci tout mielleux.
En guise de réponse, Ness affiche un air dégoûté en levant les yeux au ciel.
Va falloir faire rappliquer le mauvais garçon bien vite, car là le gentil il casse les pieds.
Ah bon débarras il est parti. Il traverse le couloir des traîtres et disparaît dans la salle de bain.

Pendant ce temps là Ness s'en va fureter partout, elle fouille, essaye les bracelets de force et à piques de son hôte, observe la collection de DVD, de CD et autres joyeusetés qu'elle ne connait pas.
Un ptit tour dans la cuisine, mouais rien de folichon.
Le plus intéressant reste le Katana. Un allié à surveiller de près celui-là.

Et pendant ce temps là à Vera Cruz...
L'exploration finie, Ness s'arrête revient vers le lit quand soudain, elle se sent observée.
Mais oui, quelqu'un la regarde.
Où ça ?
Montre-toi pleutre qui observe sans rien dire...
Toi ! C'est toi !
Bob l'éponge comme le disait le titre du poster !
L'éponge jaune fluo qui avait squatté le tee-shirt de l'Osselet.


" Toi, ici ! Saleté ! Tu es un espion des murs ! "


Ness lui lança un regard méprisant tandis que le jaune Technicolor de l'éponge lui agressait les yeux. Elle se souvint subitement que la bestiole avait eu l'air bien plus sympathique une fois couverte de sang.
Hihihi.
Elle s'avança prudemment en faisant mine d'aller autre part, tandis que ses doigts caressaient ses blessures encore recouvertes d'un film d'hémoglobine. Soudain, elle fit un bond de côté et barbouilla le poster de sang, dans des gestes convulsifs pour donner à l'éponge un air de psychopathe.
Nyark.
C'était bien mieux comme ça !


" Et voilà le mur, ton espion est maintenant à ma solde ! J'ai gagné huhuhu. "


Contente d'avoir gagné cette bataille, Ness resta à proximité du mur, n'étant plus effrayée par cette partie.
L'Osselet revint à cet instant, se pavanant dans sa serviette, encore un peu mouillé. Le regard de Ness capta aussitôt les traces de scarifications qui ressortaient merveilleusement bien et embellissait ce corps déjà marqué par des tatouages.

Mais il fait quoi ?
Pourquoi il s'approche ?
Et y'a le mur...

Trop en confiance et fatiguée Ness se laissa prendre au piège. En sentant le mur dans son dos, elle commença à s'agiter, jusqu'à ce que Ocelot lui assure qu'il les retenait.
Il était le maître de ses murs, s'il le disait c'est que c'était vrai.
Alors qu'il aurait pu faire tout pleins de choses intéressante, l'Osselet choisit de l'embrasser avec un douceur qui horripila la Malkavien.
Mais zut à la fin !
Ca lui donnait envie de le frapper.


* Oui tiens, si je le frappe, le méchant garçon va peut-être se réveiller...*

Mais elle n'en eut pas l'occasion, et entre temps il lui fit une autre proposition des plus alléchantes. Et même si la douceur de ses baisers dans le cou l'énervait, son corps lui, se put s'empêcher de frissonner légèrement.

* Je veux du sang, il veut un corps ; il a du sang, j'ai un corps. Parfait. *

Les marchés, ça Ness elle connaissait bien. Et là il était bien équilibré et pouvait être tenu sur du long terme, jusqu'à ce qu'elle ne veuille plus de son sang...ou qu'elle le transforme.
Certes, l'humain pouvait aussi dire stop, mais Ness aurait toujours des arguments pour le faire changer d'avis.
C'était un homme, après tout.

La suite était un peu bizarre, il lui donna des vêtements, qu'il ne voulait pas lui filer plus tôt et lui dit qu'elle pouvait aller se laver.
Nan mais fallait savoir ce qu'il voulait un peu !
Hors de question pour elle de faire partir ce sang.
Finalement elle devrait peut-être partir...
Nan, c'était trop tard à présent, la luminosité provenant de la salle de bain changeait à vue d'oeil. L'aube était là.

Ness observa les vêtements que l'Osselet lui donnait, puis elle les posa sur une étagère, en vrac.


" Me faut un haut blanc, peu importe quoi, faut qu'il soit blanc. "


Et oui, on a des habitudes, ou on ne les a pas.
Ness en avait plusieurs, dont celle de toujours porter un haut blanc. Faut être un peu structuré dans la non-vie !
Sur cette demande, Ness était allée s'assoir sur le lit en étouffant un bâillement avant de s'adresser à Ocelot.


" T'es pas très logique mon ptit Osselet, à quoi bon me donner des vêtements propres si c'est pour me les enlever deux secondes plus tard. Enfin, sauf si ton trip c'est de les enlever, après tout pourquoi pas. Quant à ton marché, je l'accepte...mais attention à toi, t'as pas intérêt à me faire faux bond ou à aller te faire siphonner le sang ailleurs. "

Elle tapota le matelas à côté d'elle en lui faisant un signe de tête pour qu'il la rejoigne.

" Allez viens donc chercher ce que tu veux, moi j'ai eu mon compte pour cette nuit. "


Un tel marché ne la dérangeait absolument pas, et si l'humain croyait ce qu'il avait dit plus tôt, à savoir qu'elle était encore vieille fille, il se fourrait le doigt dans l'oeil...
Cool ça...
Bref, il se trompait lourdement, Nesseria avait très longtemps vendu son corps dans sa vie humaine, et sa transformation en Malkavien n'avait pas forcément changé les choses, à part le fait qu'elle ne demandait plus d'argent en contrepartie.
Elle n'avait cependant jamais monnayé son corps contre du sang, après tout y'avait un début à tout, et ça pouvait s'avérer bien intéressant.
Un nouveau passe temps pour un nouveau jouet...
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Jeu 21 Mai - 14:18

Ocelot s'était posé sur sa chaise de bureau. Il fixait la jeune femme, en tailleur, l'air détendu. Suite au baiser, il l'avait laissé libre de ses mouvements et après une petite minute de pause, elle exigea un haut blanc. Il soupira, il avait peut-être ça.
L'air nonchalant, il se releva. Le pas lourd, il rangea les vêtements qu'elle venait de reposer sur l'étagère, cherchant le haut qu'il désirait. Bleu, rouge, jaune, marron, gris, noir, mauve... Rha aucun blanc! Comme c'était possible ? Il soupira, caressant les différents tissus, cherchant un solution pour qu'elle soit pleinement satisfaite de ses exigences.

Il ouvrit un nouveau tiroir, tirant par la même occasion un boxer pour lui, et il sortit un tee-shirt qu'il lui appartenait.

« En blanc je n'ai que ça. Je suis trop généreux... Prends! »

Il posa le tee-shirt sur le bout du lit où elle s'était installé. Il déglutit avec difficulté. L'analyse qu'elle fit de lui le fit rougir, c'est vrai que dans un sens c'était naze de l'habiller pour la mettre nue ensuite, mais il y a toujours le petit côté sensuel d'enlever les vêtements de sa compagne. Enfin, il se contenta de sourire, prenant la parole d'un air heureux.

« Tu crois que j'ai l'habitude d'aller me faire sucer le sang... Je dois avouer que tu as des tendances bizarre, m'enfin. »

Il afficha un petit sourire. Alors que ses pas le menaient vers la jeune femme qui semblait l'attendre, il remarqua le bob tâché de sang. D'un air mauvais il se dirigea vers celui-ci et il soupira. Il était fichu!
Les yeux cerclaient de sang, les lèvres dégoulinant, mais non! Bob il est gentil, Bob il est comme Ocelot !
Peut-être que Ocelot il ressemble à ça, tout à l'heure il avait le même regard, les lèvres rougis par le sang, c'était peut-être révélateur comme poster. Il soupira, caressant l'affiche en tournant le regard vers Nesseria.


« C'est comme ça que tu le vois ? Il est censé être gentil, tu connais ça toi ? La gentillesse ? »

Il soupira, laissant l'éponge seule. Il se dirigea donc pour une fois vers Nesseria et d'un petit air amusé, il posa un genoux sur le matelas, lui prenant le visage entre ses mains.
La douche l'avait parfumé d'une belle odeur, et le sang s'en était allé. Il était sûrement moins attirant pour le côté sombre de la jeune femme mais si elle était humaine pensa-t-il, elle ne résisterait pas au Axe! Enfin, dans la pub, personne n'y résiste.

« Tu as eu ton compte... Mais j'y ai mis du mieux, j'espère que tu en fera autant et que tu ne restera pas une simple poupée de chiffon... »

Il lui sourit, s'allongeant lentement en entrainant la jeune femme. Il aimait les échanges doux et les longs câlins, préférant allié endurance et évasion plutôt que brutalité et force, il espérait juste qu'elle ne demanderait pas trop au jeune homme.
Sa main alla à tâtons vers la table de chevet et il éteignit la lumière. Plongeant la pièce dans le noir, il se mit à califourchon sur la jeune femme, l'embrassant tendrement, puis plus passionnément à mesure que le baiser prenant de l'ampleur.
Sa main caressait les côtés de la jeune femme, l'autre s'attaquait aux attaches des dernières tissus. Sa serviette tomba lentement, tandis qu'il recouvrait son dos de la couette, enfermant la jeune femme sous son emprise, elle n'aurait pas peur, où alors il la rassurerai, après tout, elle croyait qu'il était le maître des murs.


« Quelle soirée... »

Il s'attarda sur le cou de Nesseria, collant son bassin au sien, il avait le souffle de plus en plus court, à mesure qu'il salivait de la sentir plus proche de lui.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Nesseria Adent le Lun 25 Mai - 16:21

Ah ben voilà, il en avait trouvé un haut blanc !
Ness l'examina, pas très emballée mais au moins il était blanc, cela suffirait pour la prochaine nuit, le temps de revenir chez elle.
Oups Ness, on a fait une bourde encore.
Tu crois ?
C'est vrai qu'il croit qu'on est humaine...
Enfin c'est bizarre quand même. On dirait qu'il sait, mais sans savoir.
Étrange que tout cela.
Les murs ont cafté c'est ça ? !

Enfin, tant qu'il ne sait pas comment nous tuer et nous affaiblir, peu importe ce qu'il pense savoir ou non.
Point à la ligne, alinéa.

Comment ça il aime pas le nouveau Bob ? Bob est schyzo t'étais pas au courant ? hihi


" La gentillesse ? Ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire l'Osselet. La gentillesse je l'exècre et je la transforme en douleur. Y'en a qui transforme l'eau en vin, le plomb en or, moi je transforme tout en douleur. "


Et toc !
Pas de quoi en être fière mais bon.
Ness ne broncha pas quand l'humain vint aussi près d'elle. Il avait perdu de son éclat, c'est comme s'il était aseptisé...D'ailleurs il sentait l'antiseptique. Beurk ! Et le sang ? C'est bête ça, s'il avait gardé du sang sur lui, ça aurait nettement plus emballé Ness.
Tant pis, faut pas être trop gourmande non plus.
Mais de là à être traitée de poupée de chiffon ! Ah non ! Les poupées c'est nul, ça vous regarde avec des yeux ronds, brr de quoi vous filez froid dans le dos.
Y'a que Chucky qui est marrante comme poupée. Mais siiiiiii vous le connaissez, c'est sûr ! C'est un grand acteur ! La meilleure poupée de tous les temps.

Là n'était pas la question.
Non, le problème était que l'Osselet était gentil. Vraiment trop gentil. Mais vraiment trop. C'était pas comme ça d'habitude. Où était la violence ? Où était la hargne ? La passion de blesser l'autre ?
Laissées au placard, bien rangées sous Bob.
L'Osselet la voulait, grand bien lui fasse, mais il ne voulait pas qu'elle reste inactive. Il était un peu gourmand lui aussi !


" Si tu veux que je participe, mets-y du tiens l'Osselet..."

Ness se mit à gigoter, le but n'était pas forcément d'exciter encore plus l'humain, mais ce n'était pas impossible. En fait, pour que Ocelot comprenne ce qu'elle voulait dire, elle fit en sorte que les mains avides du jeune homme viennent rendre visite à ses plaies.
On prend du plaisir dans la douleur, ou on ne le prend pas !
Elle lui intima donc de réveiller des spasmes de souffrances, ce qui serait nettement plus efficace s'il voulait un retour de sa part, que ses baisers tout mielleux.
Et comme elle ne pouvait pas s'en empêcher, Ness alla appuyer sans délicatesse sur les propres blessures du jeune homme.
Pour s'amuser il faut réveiller le mauvais garçon...oh ça oui, le vilain garçon !
Nesseria Adent
Nesseria Adent
Fléau de la Camarilla
Fléau de la Camarilla

Nombre de messages : 113
Age : 32
Localisation : Près de l'océéééan
Age du personnage : 207 ans
Age vampirique : 183 ans
Humanité : 3/10
Date d'inscription : 11/01/2009

Feuille de personnage
XP:
7/100  (7/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Ocelot Xyan Hu le Mer 27 Mai - 15:28

Ocelot afficha un petit sourire, elle semblait porté sur la douleur, trop même. Il retint un rictus de douleur quand elle glissa un doigt contre l'une de ses plaies, faisant ressortir le sang. Il la fixa droit dans les yeux quelques instants, avant de soupirer, se relevant.
La chaleur du corps de la jeune femme lui manquait déjà mais la douleur qu'elle voulait lui infliger était trop... Inattendu. Pour elle, tout se rapportait à la douleur, mais il n'était pas comme ça, enfin, il l'espérait. C'est comme si il rapportait tout à lui-même. Il n'aimait pas souffrir, et il regrettait déjà ce qu'il avait fait avec elle et de lui faire l'amour était pour lui une façon d'oublier les actes qu'il avait commit plus tôt mais elle, elle semblait décider à vouloir autre chose.
Le pas hésitant, il aurait voulu lui dire de partir, de le laisser et de jamais revenir, de l'oublier, mais il n'en avait pas la force, car la peur de ressentir la douleur de l'hallucination qu'elle lui avait insufflé était toujours présente. Il recula, lentement, se frottant le crâne avec sa main tremblante.


« Je sais pas... Je ne veux pas de ça... C'est pas ce qui était prévu ! »

Il le fixa durement avant de soupirer, détournant le regard vers la cuisine. Il se dirigea vers elle, se servant un verre de Vodka, il en but une longue gorgée. La chaleur lui brûla l'intérieur et il frissonna violemment. Son dos se contracta et ses épaules se cambrèrent.
Il avait sûrement besoin de ça. Un stimulant plus violent que le physique de la jeune femme. Sachant qu'après quelques verres il ne serai rien de plus qu'une poupée, il en prit une deuxième, profitant de l'alcool pour ignorer sa douleur au ventre.
La fine ligne de ses abdos se soulevait lentement à mesure que sa respiration augmentait. Il aurait voulu continuer encore un peu l'alcool mais il devait rester un minimum sobre afin d'éviter d'être trop inactif lors qu'il pourrait de nouveau réagir aux provocations de la jeune femme.


« Je n'ai pas voulu ça, enfin pas comme ça... Nesseria... »


Il détourna le regard de son verre pour le poser sur celui de la jeune femme en sous-vêtement. Cette vue plus l'alcool lui fit tourner la tête, et son sang se réchauffa d'un coup. Affichant un sourire provoquant, il lui prit la main, la collant contre le mur le plus proche, celui ou Bob était devenu un psychopathe.
La main sur le ventre de la jeune femme, il la serra contre le mur, poussant avec sa main vers la plaie et avec son bassin.
Ses lèvres trouvèrent un cou chaud, qu'il mordit longuement. Son autre main caressait plus doucement la cuisse de la jeune femme mais dans l'ensemble il essayait d'être plus brutal que tout à l'heure. Qu'importe la Phobie de la jeune femme, il la laissa de longs instants contre le mur. La soulevant par les hanches, il la plaqua contre le poster et embrassa le bas de son cou.
Ocelot Xyan Hu
Ocelot Xyan Hu
Humain
Humain

Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : Paris
Age du personnage : 21 ans
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de personnage
XP:
0/0  (0/0)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis réveillé! [PV]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum