Erres ici et là

Aller en bas

Erres ici et là

Message  Justine Leclaire le Mar 12 Mai - 1:26

11 mai 2009

Montmartre, le 11 mai 2009. Il était près de 20h00 et le soleil était couché depuis peu. À l'horizon, nous pouvions encore voir quelques lueurs diffuses de cet astre flambloyant. Au dessus des têtes des passants, s'illuminaient les lampadaires sillonnant les rues et escaliers en pentes. Montmartre avait actuellement la cote -- comme toujours -- chez les touristes et férus d'arts. Plusieurs personnes accouraient pour voir la cathédrale du Sacré-Coeur et posaient pour des photos mémorables. Que de beaux souvenirs que voilà ! Tous des nases, si vous vouliez l'avis de Justine Leclaire. Des idiots qui s'extasiaient devant des édifices qui ne feraient que tomber en poussière lors du jugement dernier. Qu'ils festoient dans les cafés pendant qu'ils le pouvaient ! Oui, parce que les rues de Montmartre étaient parfois dangereuses. Comme ce soir. Oui, ce soir le mal parcourais les rues de plus en plus assombries.

Justine s'ennuyait ferme en ce moment. Rien à faire au château, sinon de soupirer devant les frénésies sans retenu des nouveaux-nés Sabbats. Rien à faire, sinon flâner au Purple Dream en surveillant les chasseurs. Ils n'étaient plus venus pointer leur bout de nez depuis l'autre soir. Tant mieux ! Rien à faire, sinon se promener dans les cimetières la nuit tombée et tenter d'attraper les veilleurs de nuit. Ils venaient, d'ailleurs, d'engager leur sixième en deux mois ... et se demandaient encore ou ils étaient passés. "Des veilleurs de nuit disparus sans laisser de traces" titraient les journaux. Qu'ils déterrent les tombes fraîchement retournés et ils auraient une drôle de surprise, ces mortels !

La Cardinal des Sabbat se trouvait donc de sortie ce soir. Elle n'avait pas vraiment d'idée derrière la tête ... pour le moment. Elle n'avait pas faim pour tout de suite. Bha quoi ! Ce n'était pas parce que nous étions sanguinaires que nous étions toujours en train de nous vautrer dans le sang ! Parfois, nous aimions respirer un peu ! Justine avança donc vers un des nombreux cafés de Montmartre et jeta un regard en direction de la terrasse. Quelques touristes étaient attablés. Peut-être pourrait-elle, éventuellement, en tuer quelques uns. Pour le moment, la "jeune" femme se contenta de s'appuyer contre un mur et observa la cathédrale somptueuse au loin. Il y avait une époque ou elle était aussi dévote qu'une nonne ! En 1800, la religion était d'une importance risible ! Maintenant, la Vampire savait fort bien que Dieu n'existait pas. Non, il ne s'agissait que d'une histoire pour les faibles. Détournant le regard de la sainte croix, qui lui faisait l'effet d'une ignoble horreur, Justine reporta son regard sur les passants.
avatar
Justine Leclaire
Cardinal du Sabbat de Paris
Cardinal du Sabbat de Paris

Nombre de messages : 51
Age : 42
Age du personnage : 209 ans
Age vampirique : 190 ans
Humanité : 2/10
Date d'inscription : 19/02/2009

Feuille de personnage
XP:
5/100  (5/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erres ici et là

Message  Alina de Verenhe le Mar 12 Mai - 11:27

Montmartre avait été le coin préféré des artistes parisiens entre la fin du XIXe, et le début du XXe siècle pour finalement être remplacé par Montparnasse... Qu'y avait-il de réellement intéressant là-bas ? Le style architectural était bien trop moderne à son gout, quelque chose n'allait vraiment pas dans la tête des gens vraiment, pourquoi abandonner cet endroit pour quelque chose d'aussi trivial ? Les mortels avaient vraiment un petit pois dans la tête, et c'est elles qui étaient folles ? N'importe quoi vraiment. Du temps où elle s'était rendue à Montmartre avec son sire, l'ambiance avait déjà commencé à changé, comme si la guerre avait... Vaporisé une partie de l'âme ce quartier, l'illusion romantique et idéaliste semblaient s'évanouir peu à peu pour laisser place à un cynisme froid et chirurgical. Alina comprenait les Toréadors de ce point de vue, même si elle les trouvaient bien trop fleurs bleus et suffisants, les arts méritaient l'attention de tous. C'était probablement la seule chose digne d'être sauvée en ce monde d'ailleurs...

Mais le temps n'était pas vraiment aux réflexions apocalyptiques, et philosophiques sur l'attachement au passé. Elle était sortie de son appartement parce que le fantôme de son sire lui avait dit que cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'avait plus peint quelque chose, Hans désirait qu'elle peigne de nouveau. Soit, après tout, cela lui changerait les idées, et même Dracon aimait sa peinture. Il ne lui fallu que peu de temps pour se décider, et prendre son matériel pour se diriger vers le quartier des artistes. Cette fois-ci cependant, elle avait laissé tombé sa robe chinoise rouge pour quelque chose de plus typique de la fi du XIXe siècle, de couleur rouge elle aussi, mais bien plus discrète. Une fois qu'elle fut finalement arrivé sur place, elle décida de chercher l'inspiration, que pouvait-elle peindre cette fois ?


Observation : Réussite critique

Non, pas le Sacré-Cœur encore et toujours, c'était encore et toujours la même chose, elle pouvait le peindre bien sur, après tout, on le voyait quasiment partout à Montmartre dépasser quelque part, mais ce n'était ce qu'elle voulait. Elle désirait quelque chose d'unique pour ce tableau, lorsque soudain, elle vit la reine de cœur dans les ténèbres, adossé à un mur, observant ses sujets, les servants de cartes. Qui donc serait mis à mort ce soir à cause de son humeur délicate et sentirait la lame du bourreau sur son cou ? Peut être qu'elle même ne le savait pas... Tant mieux, voilà un sujet des plus intéressant ! La malkavienne s'installa donc sous un lampadaire prenant soin de ne pas être en face de la reine, elle ne désirait pas être la prochaine à voir sa tête tomber... Elle sorti alors ses peintures, elle n'aimait pas les nouvelle peintures, elle prenait toujours un grand soin à faire elle même ses peintures de manière traditionnelle, une de ses nombreuses manies. Alina commença donc à peindre la reine de cœur, son pinceau brossait les traits des alentours sous forme d'habitations ravagées par une végétation sauvage et luxuriante tandis que les passants et badaud formaient une cour torturée. Il fallait passer à la reine... Le rouge, toujours le rouge, le sang qu'elle ajoutait dans sa peinture rendait son rouge tellement plus... Profond.
avatar
Alina de Verenhe
Nouveau né Malkavien
Nouveau né Malkavien

Nombre de messages : 47
Age : 33
Age du personnage : 117 ans
Age vampirique : 91 ans
Humanité : 6/10
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
XP:
0/100  (0/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erres ici et là

Message  Justine Leclaire le Dim 17 Mai - 18:03

Le regard de la Cardinal, un regard à la fois calme et menaçant, s'attardait donc ici et là sur les pauvres mortels qui s'étalaient à ses pieds. Des cancrelats futiles à écraser sans aucune compassion. Ils ne méritaient pas de vivre si ce n'est que pour leur servir de garde manger. Les yeux de Just se posèrent alors sur une fillette coiffée d'un stupide chapeau à rubans. Elle devait avoir environ trois ans, ses jolies bouclettes dorées soufflées par le vent du soir. Elle tenait la main d'une dame qui devait être sa mère. Toutes deux regardaient la cathédrale avec un air impressionné. Justine eu un sourire malicieux trouvant ici deux proies potentielles. La Sabbat adorait s'en prendre aux dévots. Ils étaient si marrants à prier leur stupide Dieu en croyant qu'il pourrait les sauver. Les sauver des Enfers ! Quelle idiotie ! Puis, Dieu n'existait pas, peu importait le nom que les Mortels lui donnait. La Vampire se décolla légèrement du mur, observant les cibles avec attention. On aurait presque dit une lionne fixant ses proies ... les gazelles les plus affaiblies du troupeau. Justine allait faire un pas vers ses futures victimes, lorsqu'une odeur particulière lui monta aux narines. Elle n'était pas seule. Aussitôt, elle tourna la tête dans une toute autre direction. Une femme vêtue d'une robe rouge du XIXe siècle était occupée à peindre. Un léger sourire apparu sur les lèvres de la Cardinal des Sabbats. Pour que cette femme soit habillée d'une manière si particulière, elle n'était pas humaine. Ses sens ne l'avaient donc pas trompée. Délaissant ses proies qui n'avait dorénavant plus grande importance, Justine s'avança vers le jeune peintre. Elle semblait si concentrée, si envahie par son art que cela en était presque risible. Oui, pour Just rien dans ce monde n'était doté de beauté. Rien n'avait de valeur. Rien du tout.

" Alors ... on est inspirée ? "

Un sourire léger comme le vent était toujours présent sur les lèvres de la Cardinal, comme si elle trouvais quelque chose d'extrêmement amusant sans oser le démontrer. Nullement intéressée à voir ce que la vampire peinturait, Justine jeta un regard en direction des proies qu'elle avait apperçu plus tôt. Elles n'étaient visibles nulle part ... tant pis. Justine tourna à nouveau son regard vers la peintre et ajouta :

" Peignez-vous votre future victime, ma chère ... ce serait une idée assez enivrante en soi ''

Enivrante et morbide à souhait ... hum ... oserait-elle se mettre à la peinture ? Nan !
avatar
Justine Leclaire
Cardinal du Sabbat de Paris
Cardinal du Sabbat de Paris

Nombre de messages : 51
Age : 42
Age du personnage : 209 ans
Age vampirique : 190 ans
Humanité : 2/10
Date d'inscription : 19/02/2009

Feuille de personnage
XP:
5/100  (5/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erres ici et là

Message  Alina de Verenhe le Lun 18 Mai - 0:43

Oui... un regard perçant, pouvant transpercer instantanément le cœur de ses sujets les plus serviles, allié à une beauté fatale qui ferait tomber un à un les hommes se trouvant sur son chemin. Le portrait se précisait, et les traits de la reine devenaient de plus en plus distincts, sa beauté n'était qu'un masque qu'elle arborait en public pour les biens faits de la cours. Son aura mortifère devenait de plus en plus clair à mesure qu'elle se déplaçait dans le tableau pour se rapprocher d'elles. Sa chair était morte, déformé par les symptômes de la mort que son le pourrissement, la putréfaction, et tandis que sa chair tombait en lambeau à mesure que ses pas se rapprochaient d'elle, Alina pouvait voir apparaitre la blancheur de son crâne. Ce dernier, dans un rictus macabre souriait à pleine dents à mesure qu'il s'approchait, et tendait sa main en avant pour l'inviter à entrer elle aussi dans la danse macabre... Le sang séché qui coulait sur son crâne polie lui allait si bien... La reine lui demanda si elle se sentait inspirée, lui demandant même si elle peignait sa future victime... C'était une piste à creuser, mais en quoi pouvait elle être victime ? N'aimait elle donc pas son tableau, et se trouvait-elle donc par conséquent blessée par ce dernier physiquement d'une quelconque manière ? Non, le portrait ne montrait aucun dommage physique, ce devait donc être son cœur qui était victime peut être, allez savoir...

"Il est vrai que j'ai pris le visage du démon, et que je ne vois plus le monde que sous une lumière grotesque, libre du sens commun, mais malheureusement vous ne partagez pas avec moi mon étrange sens de l'horreur ma reine. Bien peu le peuvent..."


Finalement, Alina décida d'arrêter sa peinture. Elle n'avait pas levée le nez de cette dernière depuis tout à l'heure d'ailleurs. Mais elle était finie désormais, c'était toujours cela de gagné, la reine rouge était désormais couverte de sang et ne formait plus qu'un brouillard sanglant planant au dessus des sujets de cartes grotesque et voutés... La chasse allait bientôt reprendre... Oui, bientôt. Machinalement, elle trempa son auriculaire dans la peinture rouge, se l'appliquant comme un rouge à lèvre, tout en observant la cardinale du Sabbat comme si elle n'était pas là. Ses yeux semblaient être vides, jusqu'à ce qu'une petite lumière d'illumination semble la réveiller.

"Oh, c'est donc vous ma reine de cœur ? Vous avez abandonné votre demeure de campagne pourpre, ainsi que le Duc Serra pour visiter ces domaines disputés par les familles de notre Père ? Je suis ravie de vous rencontrer ma Reine, nos noms sont Alina et Dracon de Verenhe..."
avatar
Alina de Verenhe
Nouveau né Malkavien
Nouveau né Malkavien

Nombre de messages : 47
Age : 33
Age du personnage : 117 ans
Age vampirique : 91 ans
Humanité : 6/10
Date d'inscription : 06/03/2009

Feuille de personnage
XP:
0/100  (0/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erres ici et là

Message  Justine Leclaire le Jeu 28 Mai - 5:07

Les yeux de la Cardinal se leva lentement pour se poser sur l'artiste peintre, qui lui parlait de son étrange vision des choses et du fait que bien peu de personnes partageaient son oeuvre. Elle disait avoir dessiné le visage du Diable, ce qui fit sourire Justine d'un air légèrement narquois. Dieu, le Diable ... que des histoires insignifiantes. Il n'y avait que le pouvoir en ce bas monde, SON pouvoir ... celui des Sabbats. Justine demeura affreusement silencieuse observant tout aussi siencieusement Alina. Elle aimait le silence. Il était si angoissant, source d'anxiété, de crainte et de mystère. Ennivrant était le silence et excitants étaient les cris qui le déchirait.

Just eu alors un sourire quand la jeune artiste affirma qu'elle était sa Reine. Ces mots activaient de manière malsaine le désir de pouvoir de la belle Québecoise. Ho oui, elle était la Reine -- ou elle allait le devenir -- la jeune vampire devant elle avait raison. De quelle secte était-elle ? Pas une Sabbat. Justine les connaissait tous pour en être leur Cardinal. Une Camariste du clan Toréador ? Non plus. Une Camariste ne la nommerais pas sa Reine ... et comme elle connaissait Serra, elle savait qui Justine était. Une indépendante, alors. Hum ... Justine eu une petite moue quand la jeune femme affirma s'appeller Alina et Dracon. Elle avait une double personnalité ou quoi ? Elle était folle ... génial ! Les Sabbats avaient besoin de barjots sanguinaires pour la réussite de leur mission. Just pourrait peut-être la convertir. D'un ton lent, elle dit donc :


'' Enchantée. Effectivement, je suis sortie prendre l'air ... question de trouver quelque chose à me mettre sous la dent. Pour ce qui est de votre art, disons que j'appréçie plus les scènes grandeur nature ... la souffrance y est plus palpable ... plus ennivrant ''

Un léger sourire nâquit sur ses lèvres alors qu'un léger vent se levait. Autour d'elles, les touristes nian nian pressaient le pas en direction des diverses boutiques, avant la fermeture de ces dernières. Des babioles, voilà tout ce qu'ils allaient trouver.

'' Qu'en pensez-vous ... une scène vivante n'est-elle pas plus excitante ? ''

Bon, elle parlait d'art avec une folle, astheure !
avatar
Justine Leclaire
Cardinal du Sabbat de Paris
Cardinal du Sabbat de Paris

Nombre de messages : 51
Age : 42
Age du personnage : 209 ans
Age vampirique : 190 ans
Humanité : 2/10
Date d'inscription : 19/02/2009

Feuille de personnage
XP:
5/100  (5/100)
Disciplines acquises:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erres ici et là

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum